Chinese (Simplified) Greek Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

TUTO pour CHANGER de PC

Le bureau est dédié à tout ce qui touche à l'environnement informatique.
Venez discuter de vos configurations PC, de vos périphériques, etc ...

TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar zafi » 07 Oct 2009, 08:57

FSX et le matériel
Dès sa sortie en octobre 2006, FSX a beaucoup déçu ceux qui ne possédaient pas une machine correspondant au haut de gamme du moment. On pouvait lui reprocher tout d'abord sa façon d'exploiter le matériel : gourmandise en RAM centrale, RAM graphique, très forte dépendance à la vitesse du CPU et à celle du système disque d'un côté, non exploitation des dernières évolutions en matière de processeurs et de cartes graphiques d'autre part. Enfin son décalage technologique face à la promesse d'un version compatible Direct X 10.
De nos jours, les pires défauts de FS X sont passés aux rang de mauvais souvenirs. En effet, deux correctifs (SP1 et SP2) parus en mai et novembre 2007 permettent de mieux exploiter le matériel :

Meilleur usage de la carte graphique pour certains calculs, ce qui soulage d'autant le processeur

Meilleur usage des processeurs à 2 et 4 coeurs (et même capacité à exploiter les futurs processeurs à 8 coeurs physiques) ce qui réduit les temps de chargement et augmente la fluidité
Après avoir téléchargé et installé ces patches, vous êtes sous FS X SP2 ! Vous avez le choix entre afficher plus vite les images précédentes ou afficher à la même vitesse qu'auparavant mais avec plus de détails. A vous de choisir et de faire vos essais ! Par rapport au FSX "sorti de la boîte", le gain de performance est d'environ 20% sur une vieille machine de la génération P4 ou Athlon, pratiquement 50% sur les machines plus récentes de type ATHLON X2 ou Core 2 Duo.
Enfin, le Service Pack 2 arrivé en novembre 2007 a apporté le support d'un mode DX10 minimal et une nouvelle norme de traitement des textures qui est mieux optimisée.

Avec FS X SP2, une machine pas nécessairement très récente est souvent parfaitement suffisante
Si vous disposez d'une machine avec 2 Go de RAM et un Intel Core 2 Duo associé à une carte graphique de type Geforce 8800 GT ou ATI X3xxx, attendez vous à pouvoir activer presque toutes les options graphiques (sauf les différents trafics qui ne doivent pas excéder 80%, les ombres au sol et les reflets) et à mesurer 25/30 images seconde au-dessus de scènes urbaines chargées. Autrement dit, pour vous petits veinards, le principal souci résidera dans les temps de chargement car les scènes sont parfois un peu longues à charger (d'autant que vous chargez tous les détails !). Ceci dit, au sol sur un des terrains les plus fouillés (KLAX, par exemple), lorsque le traffic AI est dense, il ne faut pas s'attendre à mieux que 15 images/seconde. Avec FSX, une telle vitesse est suffisante pour pouvoir effectuer un roulage satisfaisant dans un environnement peuplé et pour s'élancer sur une piste.

Avec une machine plus ou moins ancienne, il faut faire un choix
A l'autre extrémité de la gamme, si vous disposez d'une configuration moins récente et monocore, vous ne pouvez pas profiter pleinement de FS 10 SP2. Vous voilà donc confronté à un choix : upgrader votre machine ou tout changer.
Nous allons tenter de vous aider à déterminer la meilleure stratégie en fonction de ce que vous avez déjà.


Faut-il upgrader ou tout changer ?
Pour FSX, il y a 4 éléments importants dans une machine :
1.la carte mère, parce qu'elle vous impose la gamme des 3 composants suivants
2.le processeur, parce que FS lui confie la demande de calcul principale. Il faut au moins un dual core et si la vitesse est un peu faible pouvoir l'overclocker (ce qui dépend de la carte mère). Tout processeur monocore est désormais à remplacer.
3.la mémoire, parce que sa vitesse conditionne celle du processeur et sa quantité trop réduite ralentit FS en dessous de 2 Go. Si vous avez des connecteurs disponibles pour passer à 2 Go, faites le. Vous ne pouvez pas espérer de résultat satisfaisant avec moins de 2 Go ! Vous ne verrez rien de plus en dépassant 4 Go.
4.la carte graphique, parce que sa vitesse conditionne aussi en partie la fluidité de l'image et que sa quantité de RAM trop réduite ralentit FS en dessous de 512 Mo. Vous ne pouvez pas espérer de résultat satisfaisant avec moins de 512 Mo ! La vitesse de la RAM graphique est déterminante : Sous FSX les vieilles 8800 GTX et leur DDR3 égalent certains modèles des actuelles séries 260 et 280 dont les puces mémoire sont plus lentes. Il faut donc vérifier à deux fois ce qu'on envisage d'acheter, les pratiques marketing des fabricants les entraînant à renommer d'ancien modèles avec des numéros de séries trompeurs.
Nous ne tiendrons pas compte du système disque ici, à la fois pour simplifier et parce que c'est un composant qui n'est pas aussi essentiel pour la vitesse d'affichage, même si les temps de chargement de FS X sont conditionnés par le flux de données du système disque.
Le seul changement de la carte mère est bien sûr impossible. Son remplacement vous obligera pratiquement à remplacer aussi le processeur et presque certainement la RAM. Si vous changez de Carte mère (CM), il vous faut donc changer CM + CPU + RAM. Et vous pourrez difficilement changer de CM en gardant votre carte graphique actuelle ! Un changement de CM revient en fait à changer de machine, un upgrade revient à conserver au moins votre CM actuelle et à vous renforcer sur les autres postes sensibles : CPU, RAM, CG.
Améliorer le fonctionnement de FS X passe obligatoirement par un changement parmi les 3 derniers éléments.
Un upgrade est raisonnable si en intervenant sur un seul des 3 éléments vous obtenez la configuration suivante :

Processeur dual core (vrai dual core, pas hyperthreading (Hyperfiletage)qui est reconnu comme monocoeur par FS)

2 Go de RAM

Carte graphique à 512 Mo de RAM
Si vous devez intervenir sur 2 de ces éléments pour arriver à une telle configuration, achetez du matériel d'occasion. Au prix du neuf, il vaut mieux tout changer quitte à attendre un peu plus longtemps pour avoir mieux pour le même budget !

Comment déterminer les limites de mon système (ou jusqu'où mon processeur peut-il aller)?
Au prix des cartes graphiques, on hésite forcément à faire l'acquisition d'un tel bijoux technologique en se disant que si sa puissance est trop importante, elle se tournera les pouces en attendant le processeur et que le gain de vitesse n'est pas en rapport avec le coût financier. En fait, il est assez simple de déterminer si il est raisonnable d'espérer un gain du changement de carte graphique. Ce test est particulièrement utile sous FSX qui met les systèmes les plus fringants datant de 2005 sur les rotules.
Dans FSX, (ça marche aussi sous FS9) :

Placez l'avion à l'arrêt à un endroit où on voit à la fois de l'eau et du relief (Chambéry ou Bora Bora selon votre humeur) de jour et au printemps

Mettez vous en vue cockpit et escamotez totalement le tableau de bord.

Coupez le son.

Chargez le thème météo beau temps pour avoir un peu de nuages

Sauvegardez le vol pour pouvoir refaire le test plus tard avec d'autres réglages

Pressez 3 fois sur shift+Z pour voir le compteur d'images.

Dans les options graphiques, il faut maintenant décocher toutes les options, mettre tous les réglages à gauche, et le limiteur d'images à droite (infini), et sélectionner la plus petite résolution possible

Notez la valeur moyenne de l'affichage, c'est affolant, vous venez de tripler votre frame rate ! Bon, c'est effectivement très très moche. Mais dans cette configuration, vous êtes certain(e) que ce qui limite votre vitesse, c'est le processeur et pas la carte graphique, parce que celle-ci n'a pratiquement rien à faire ! Votre carte graphique va donc au mieux pouvoir maintenir la vitesse que vous venez de mesurer mais en activant plus ou moins de ces options qui embellissent énormément le simulateur. Si à ce stade, la vitesse est encore trop faible pour pouvoir voler correctement, votre machine n'est pas à la hauteur et elle ne le sera jamais !

Maintenant, retournez dans les réglages et activer le filtrage anisotropique ainsi que l'antialiasing. L'image est déjà plus acceptable. Normalement, votre carte graphique doit encaisser ce boulot sans souci et vous devriez avoir la même fluidité qu'auparavant. Si vous notez une perte dès ce stade, votre carte graphique limite déjà votre système, et la remplacer devrait vous permettre de gagner des images/seconde. Si vous constatez que votre fluidité est restée au maximum du processeur, alors ça vaut la peine de pousser plus loin nos investigations pour trouver les limites potentielles de la machiner.

Retournez dans les options d'affichage et décochez à nouveau le filtrage et l'antialiasing

Dans l'onglet décor, réglez les curseurs de maille du terrain, la résolution des textures et l'autogen à votre convenance. Faites plusieurs tests et notez à chaque fois vos réglages ainsi que le résultat obtenu. Ces trois paramètres entraînent logiquement de plus en plus de calculs car votre processeur peaufine de plus en plus la fabrication de l'image . Si vous obtenez une réglage qui permet d'avoir un niveau de détails que vous jugez acceptable et restez au-dessus de 20 images, alors un changement de carte graphique n'est pas absurde. Mais pour gagner quoi ? Le test suivant va nous montrer ce que votre carte actuelle ne peut pas vous donner.

Réactivez le filtrage anisotropique et l'antialiasing. Notez le résultat. Si la perte constatée est sévère, vous avez une bonne raison de changer de carte graphique. Mais n'oublions pas que nous avons réduit la résolution. Il faut aussi la remettre à la valeur que vous souhaitez employer (avec un écran TFT, vous avez peu de choix). Renotez la valeur, plus la perte suite à cette dernière intervention est sévère, plus le changement de carte est justifié. Imaginons que vous obtenez lors de cette dernière mesure 10 images /seconde.

Il vous faut maintenant trouver sur internet ou dans une revue un comparatif incluant votre carte graphique et celles que vous envisagez d'acquérir. Prenez garde à faire ce comparatif à la résolution que vous allez employer, sinon votre estimation sera inexacte. Le gain de performance à rechercher est d'obtenir un score double (pour doubler les 10 images/seconde et passer à un petit 20). Si une telle carte existe (mais en mono GPU) et qu'elle entre dans votre budget, il faut encore vérifier si elle va avec votre carte mère. Après, à vous de voir !

Notez que nous n'avons pas activé les reflets ni les ombres. Si vous passez à une carte graphique nettement plus moderne, la perte de vitesse assez monstrueuse induite par l'activation de ces effets indéniablement très beaux sera proportionnellement moins forte, car ces fonctions seront plus facilement supportées au niveau matériel et déchargeront mieux le processeur. Il ne faut donc pas les activer car le comparatif serait faussé.
D'autres tests faciles à réaliser soi-même figurent dans la Foire Aux Questions

L'évolution prévisible de la technologie et du marché en fin 2009
Aujourd'hui, plusieurs innovations technologiques se combinent pour véritablement rénover le monde du PC. Si la technologie a souvent connu des évolutions, ce qui se produit en ce moment prend des proportions sans précédent depuis l'arrivée du processeur I386. On voit bien que la machine de haut de gamme de mi 2007 (unité centrale sans écran à 1000 euros) est totalement ridicule face à une unité centrale de 500 euros achetée en automne 2009. La première est très à l'aise sous FS9 mais vous permet de ne presque jamais avoir à limiter les curseurs sous FSX. Reste à choisir si vous référez rester en XP ou passer à Vista.
Ces nouvelles technologies sont pour la plupart déjà bien connues :

Processeurs 64 bits à plusieurs coeur. Il en existe depuis pas mal de temps, mais ils étaient mal exploités par XP. Si FS X est et restera un jeu 32 bits, il tire cependant bien mieux parti des dual core, voire plus encore. Mais cette limitation au 32 bit rend inutile de posséder plus de 3 Go de Ram sous XP. Par contre, un Windows en 64 bits (XP, Vista ou Seven, peu importe) gère bien mieux la RAM au-delà des 3 Go. Le multi écrans sur mono PC passe bien mieux en environnement 64 bits avec 4 Go, voire plus si la ou les cartes graphiques cumulent beaucoup de RAM.

Système d'exploitation Windows 7 et DirectX 10. Là, ce sont les fondements même de l'informatique ludique qui sont rénovés en profondeur, ce qui a enclenché une adaptation de toute la gamme des produits associés, tant des programmes que des matériels. Bientôt, plus personne ne voudra sérieusement continuer à jouer sur un jeu fait pour XP. Pour l'heure, Vista est en train d'effacer ses péchés de jeunesse avec son second Service Pack, les drivers des cartes graphiques atteignent un niveau de maturité intéressant, mais Windows 7 marche aussi à merveille pour FSX.

Evolution constante des systèmes disque avec la maturité du mode Raid et du SATA II et l'arrivée des disques SSD qui se démocratisent lentement et sûrement

Cartes graphiques de plus en plus efficaces, la guerre entre Nvidia et ATI bat son plein et il ne se passe pas un trimestre sans que cette course nous amène un produit meilleur et moins cher. Désormais, les cartes graphiques plus que correctes pour FSX passent sous 200 euros. On ne peut utiliser plusieurs cartes graphiques en mode SLI ou Crossfire avec FSX car ce dernier ne sait pas les utiliser pour construire une seule image. Par contre, il est possible de multiplier les écrans en mode fenêtré pour avoir de nombreux tableaux de bord à disposition en utilsant 4 ou 6 écrans sur une seule machine.
Enfin, les processeurs Intel ou AMD à 4 ou 6 coeurs sont disponibles en masse. Sur certaines applications bien optimisées, leur vitesse laisse sur place les Core 2 Duo et autres ATHLON 64 X2 6000+. D'ores et déjà, les processeurs Core I7 se montrent très performants avec FSX.

S'il faut tout changer, quand faut-il le faire ?

Bien sûr, si vous ne supportez plus la lenteur de FS X SP2 changez tout de suite ! Même si on ne peut pas encore tout mettre à fond, on est malgré tout à l'aise avec une machine complète à 500 euros. Pour 1.000 euros (sans écran), on est vraiment très à l'aise. Sachez cependant que les fabricants de processeurs réajustent leurs prix à des dates prédéfinies à l'occasion de la sortie de nouveaux modèles. En effet, les prix des CPU ont littéralement fondu en 6 mois, et les quad core sont aujourd'hui très bon marché, alors que la RAM est aussi au plus bas. Donc, vous pouvez vous dire que si votre bonne vieille machine vous lâche, une machine actuelle vous donnera un très beau résultat !

Depuis fin 2007, FSX est en version SP2. On peut donc considérer que l'environnement logiciel est stabilisé, même si les drivers en particulier pour les cartes graphiques ont encore un peu de chemin à faire pour atteindre leur pleine maturité.

FS X SP2 a été testé en version XP comme en Vista 32 et 64 bits, en DX9 et DX10. On sait enfin de quoi ces diverses configurations sont capables. On ne peut pas dire de façon certaine que telle configuration sera meilleure avec telle version software. Cependant, VISTA 64 ou Windows 7 64 bits tirent meilleur parti des quad cores.

De plus, DirectX 10 apprécie les machines quad core car il est capable de mobiliser les différents cores de manière simultanée.

Enfin, de nouvelles cartes graphiques viennent bousculer un peu le paysage dans le moyen/haut de gamme qui était figé depuis un an. Si ATI est encore en retrait avec les 4870, les drivers évoluent rapidement et ont déjà bien réduit leur retard. Nvidia a fait un carton avec ses dernières Geforce 200 qui surpassent les 8800GTS, chatouillent les 8800GTX et autres séries 9. Les G260 ont forcé ATI à baisser les prix de ce segment de gamme sous les 200 euros, et les 285 sont inégalées avec FSX. Que du bonheur ! Un élément essentiel dans le rendu, c'est la vitesse du bus. FSX est le seul jeu qui met en évidence la différence entre l'AGP et le PCI-Express. Mais désormais, les dernières cartes mères et cartes graphiques exploitent le bus PCI Express 2 qui permet de transmettre les données encore plus vite à la carte graphique. FSX est logiquement le jeu qui est le plus sensible au passage du PCI express 1.1 vers 2.0, avec des gains de 20/25% ( http://www.tomshardware.com/reviews/pci ... 15-10.html ). Le matériel PCI Express 2 est compatible avec l'ancien matériel, il n'y a donc pas beaucoup d'alertes qui sensibilisent à cette nouvelle norme. pour l'exploiter, il faut bien sûr que la carte mère ET la carte graphique soient PCI Express 2.0. c'est pas plus cher !

Un comparatif intéressant des processeurs et des cartes graphiques pour FSX : http://www.jetlinesystems.com/performance.html

La vraie question à se poser, c'est celle de Windows, car nous avons désormais 6 possibilités : XP32, XP64, Vista 32 et Vista 64, Windws 7 en 32 ou 64 bits.

L'usage de votre machine hors simulation, la présence de matériels anciens non supportés par Vista (vieux scanners, imprimantes des années 90...) peut rendre le chois de XP nécessaire. On sait que XP est plus rapide avec FSX, mais c'est vrai à faible résolution. Dès que les options montent, Vista tient tête. Enfin, lorsqu'on active DX10, Vista64 fait jeu égal avec vista32 ou XP, mais profite aussi de sa capacité à gérer 4 ou 8 go de Ram. si votre PC doit gérer plein de programmes en parallèle, en particulier tout ce qui tourne autour d'IVAO et de FSINN, les machins avec Vista et 4 Go auront un avantage. Vista 32 permettra d'exploiter 3 go de Ram, passer à Vista64 consomme presque 1 Go de plus par le simple fait que les regsitres mémoires sont plus grands. Pour profiter de Vista64 du point e vue de la gestion mémoire, il faut donc aller au-delà de 4 Go.

Conclusion :

Pour mieux tourner sous FS X il faut un processeur plus rapide. Le gain de performance par rapport à votre processeur actuel est facile à estimer. Dans une même famille, c'est tout simplement proportionnel à 70% de la différence de fréquence.
Etant donné le prix actuel du matériel DX10, il n'y a pas de raison de se priver.
Les éléments à prendre en compte pour constituer une configuration pour FS X

CONCERNANT LE PROCESSEUR :
C'est le composant essentiel pour la vitesse de chargement et la fluidité de l'affichage. La gamme des prix actuelle laisse le choix entre les Intel Core2 Duo et les Core 2 Quad, mais on peut aussi s'offrir le must : Un core I7. Au lancement, FS X utilise tous les cores pour charger les éléments à afficher, déterminer la position de la caméra et restituer l'image jusqu'à 120 km devant la caméra. Puis, lorsque tout est chargé, le Core zéro continue à afficher l'image seul. Plus le processeur a de cores, plus on sous-utilise alors son potentiel. Tant qu'il n'y a rien à charger, c'est la fréquence du Core qui détermine la vitesse d'affichage. Un core 2 Duo 6850 est donc plus rapide (et un peu moins cher) qu'un Core 2 Quad 6600. Mais le chargement de l'autogen au fur et à mesure qu'on avance remet les pendules à l'heure, car cette opération sollicite à nouveau tous les cores et ceux-ci vont limiter l'effet assez comique des objets 3D qui surgissent du néant 30 secondes avant qu'on les survole. Et de toute façon, au bout d'environ une minute de vol, FS a besoin de décharger les éléments dont la caméra s'est éloignée et d'aller charger ceux qui entrent dans son rayon d'action. Tous les cores disponibles sont alors brièvement sollicités. Plus on a de cores, moins la vitesse va chuter. Plus on vole vite, plus les phases de chargement vont se succéder rapidement. Dès qu'on entre en virage, le rayon d'action de la caméra se déplace, et le déchargement/chargement se fait en continu. C'est pour cette raison que l'image saccade en virage alors même que le compteur d'images ne chute que légèrement. Sur un Quad Core, l'image en virage reste parfaitement fluide. D'autre part, tous les programmes annexes à FS qui tournent de façon indépendante peuvent être exécutés par les cores supplémentaires afin de décharger le core zéro : FSUIPC, IVAO, FSInn, etc... sont autant de routines qui peuvent vous ralentir de façon sensible si elles restent confiées au même core que le moteur d'affichage. FSX SP2 chargé et accompagné des logiciels optionnels habituels liés au réseau (IVAO, FSINN etc...) mobilise lorsque les tâches FSX sont au repos la puissance de calcul de 2,2 cores, soit juste un peu plus que ce dont dispose un dual core. Il n'est pas démontré qu'un quad core 6600 (2,4 ghz) est plus rapide qu'un dual core 6850 (3 ghz). Je ne m'étonnerais pas qu'on obtienne un ordre d'arrivée différent en fonction des conditions de test (niveau de complexité, lourdeur de scène, tâches résidentes) ! Si vous volez au ras des flots au milieu de l'océan, un dual core à 3 Ghz battra un quad à 2,4 Ghz. vous aurez sans doute 30 images contre 25; Mais si vous survolez la forêt amazonienne ou une grande ville, le quad core repassera certainement en tête. FS est un programme très complexe, qui reproduit une infinie variété de situations en jouant sur un nombre de variables immense. Il est peu maîtrisé des rédactions qui effectuent les tests de matériel, celles-ci l'utilisent rarement dans leurs comparatifs. Et lorsqu'elles le font, c'est sans préciser les conditions dans lesquelles le simulateur est configuré, le type de situation utilisé et des parutions récentes montrent même que certains testeurs "professionnels" ne connaissent pas l'existence du SP1. Aussi, tout graphique comparatif non accompagné d'informations détaillées sur les conditions de mesure est à prendre avec beaucoup de prudence. Comparer un E8400 et un Q6700 sous FSX ne peut pas se résumer à un simple comptage d'images seconde sous 3 ou 4 résolutions d'écran différentes. C'est d'ailleurs cette terrible variabilité des mesures qui rend les revues si peu prolixes avec FSX. Elles préfèrent les jeux avec des démos et des compteurs d'images; tout le monde peut reproduire exactement les mêmes scènes et décliner ses réglages machine pour mesurer les différences de manière reproductible. En matière de processeur, les deux seules choses qui sont sans appel, c'est qu'il faut au moins un dual core rapide (avec un potentiel d'overcklocking confortable si vous vous en sentez le courage) et que les processeurs AMD sont aujourd'hui nettement distancés par les Intel.
CONCERNANT LA MEMOIRE :
Plusieurs constructeurs recommandent officiellement 2 Go pour faire tourner VISTA. Pour faire tourner FS X sous Windows XP correctement pour les 2 ans à venir, 2 Go de RAM requis pour être à l'aise et ne pas attendre trop pour choisir un avion par exemple). Pour VISTA, il faudra sans doute prévoir de pouvoir passer à 4 Go, donc achetez les maintenant ou prenez soin de pouvoir encore rajouter une barrette minimum. Cependant, VISTA 32 bits est par définition limité à 4 Go, et n'en alloue alors que 3 aux applications, 1 Go étant réservé à la mémoire paginée. Enfin, les Core I7 travaillant non plus sur 2 mais sur 3 jeux de barrettes ne se porteront que mieux avec 6 Go. Sur les systèmes très sollicités, il peut être judicieux d'installer des radiateurs sur les barrettes qui chauffent pas mal, en particulier en cas d'overclocking. Choisissez de préférence de la RAM de marque (CRUCIAL, INFINEON, KINGSTON, SAMSUNG). Les barettes mémoires sont le facteur limitant en overcklocking, leur capacité à encaisser des vitesses plus élevées est primordiale.
CONCERNANT LE SYSTEME DISQUE :
Si vous devez changer de disque dur, passez au SATA géré par toutes les cartes mère récentes. Système disque véloce de type SATA ou SATA II (le gain de vitesse en mode NCQ est de l'ordre de 20%) et de préférence avec 2 disques. Aujourd'hui, il faut privilégier les modèles avec 16 Mo de cache, c'est forcément un gain de rapidité ! Petit truc: le disque est plus rapide lorsqu'il est vide, car les têtes se positionnent sur l'extérieur des plateaux. Si vous installez un second disque, transférez y d'abord le fichier d'échange de Windows puis installez FS immédiatement après. Pour vous faire votre choix, regardez ici. Aujourd'hui, il est prouvé qu'on gagne en fluidité si le cache mémoire de Windows est installé sur un autre disque (et pas une autre partition du même disque) que FS, car les 2 disques peuvent travailler simultanément. Le gain de vitesse sera donc immédiat avec FS2004, et on peut gager que aussi bien VISTA demandera de la place et que FS10 consomme 14 Go à l'installation. Depuis peu, les disques de type SSD deviennent abordables pour des dimensions qui sont compatibles avec l'installation de FSX. On peut trouver un disque de 64 Go pour environ 150 euros. C'est cher, mais très rapide, le temps de chargement de FSX est divisé par deux, ce qui n'est pas négligeable sur les scènes du type France VFR par exemple. Leur fiabilité n'étant pas gigantesque, il ne faut pas les utiliser comme disque système. Enfin, le futur Windows7 gère mieux ses disques en répartissant les cycles d'écriture sur les divers transistors de manière uniforme afin de ne pas les user de manière inégale.
CONCERNANT L'ALIMENTATION :
Alimentation de qualité et délivrant 400 W minimum pour un système AMD, 500 W pour un système Intel, 1100 W pour une configuration Geforce 8800 SLI. Si vous voulez que votre config soit stable, n'hésitez pas à investir dans une alimentation de qualité, conforme aux spécifications techniques AMD ou Intel, (c à d délivrant au moins 22 ampères sur le 3.3 volts ). Si votre boîtier ATX est bien ventilé, vous pouvez remplacer son alimentation, les dimensions sont standardisées.
Les configurations modernes chauffent. Mettre 1200 euros de composants dans un boîtier à 80 euros mal ventilé est un peu risqué. Un bon boîtier (solide, accessible, conçu pour bien refroidir, bien ventiler et ne produisant pas de vibrations inutiles) revient à 80-100 euros sans alim. Une bonne alimentation à 120-160 euros vous fournira 500 Watts qui devraient pouvoir suffire pour votre nouvelle configuration et même la prochaine pour FS XI car les fabricants misent désormais beaucoup sur la baisse des consommations électriques des composants.
CONCERNANT LA CARTE GRAPHIQUE :
Carte graphique avec au moins 512 Mo de RAM. Dans le prix d'une machine FS X équilibrée, la carte graphique est maintenant proportionnellement plus importante. Pour un Core I7, il est évident qu'une Nvidia de type G280 ou 285 est de rigueur. L'arrivée des GeForce séries 9 a rendu l'offre au peu trompeuse. En effet, ces cartes Nvidia sont en fait des GeForce 8 légèrement améliorées sur certains points mais bridées sur d'autres pour tenir les prix. Leur quantité de mémoire et surtout leur bande passante mémoire n'en font pas les choix les plus recommandables, et les dernières 8800 GTX ou 8800 Ultra disponibles sont sans doute un excellent investissement puisque leur prix s'est effondré. Les cartes à 2 GPU type 9800 GX2 deux fois sont plus rapides sur la plupart des jeux ... sauf sous FS X ! De plus, chaque GPU utilise 512 MO de RAM mais sans pouvoir la partager avec l'autre GPU, et la fabrication de l'image ne dispose donc en réalité que de 512 Mo et non de 1 Go. Ces cartes ne peuvent donc pas non plus reprendre l'avantage sous très haute résolution, et lorsqu'on active les filtres, une simple 8800 ultra fait mieux. La preuve ici : http://www.tomshardware.com/2008/03/18/ ... page6.html , comme ça vous me croirez ! Quand aux ATI dual GPU, le même test montre à quel point elles sont larguées, nous privant pour longtemps des bienfaits d'une réelle concurrence ! il faut cependant tenir compte de la norme PCI Express 2.0 qui permet des gains de vitesse sous FSX à condition que la carte mère utilise la même norme.
Enfin, toute configuration doit être cohérente : Votre écran plat vous impose une certaine résolution. Cette résolution vous impose une performance minimale en carte graphique et cette carte graphique ne donne toute sa puissance que si votre processeur est capable de suivre. Autrement dit, une carte mère de 2001 avec un processeur du même âge ralentiront une carte graphique de 2006. Si vous mettiez un bel écran plat de 20 pouces en 1600X1200, vous n'en auriez pas pour votre argent. Mais à l'inverse, si vous restez à une résolution modeste (minima de vista = 1024X768X32), une carte graphique de très haut de gamme n'aura aucun intérêt, car le haut de gamme est conçu pour rester performant en très haute résolution, en résolution standard il n'est pas plus rapide qu'un modèle courant), il est parfois même moins rapide.
Un écran moderne affiche au moins une résolution de 1600X1200 pour exploiter la puissance des nouvelles cartes graphiques, sachant que VISTA est plus adapté aux écrans larges qui sont peu pratiques avec XP.
On dispose désormais de cartes graphiques performantes sous DX10 pour moins de 200 euros. Il n'est donc pas forcément opportun de casser sa tirelire pour profiter d'un nouveau processeur et de ces nouveaux écrans à haute résolution.

Conclusion :

Pour mieux tourner sous FS X il faut un processeur plus rapide. Le gain de performance par rapport à votre processeur actuel est facile à estimer. Dans une même famille, c'est tout simplement équivalent à 70% de la différence de fréquence.
Etant donné le prix actuel du matériel DX10, il n'y a pas de raison d'attendre, il n'y aura pas de rapport qualité/prix meilleur dans un proche avenir, d'autant que le matériel actuel arrive déjà à tourner avec les curseurs presque à fond
Est-ce possible de gagner en vitesse CPU sans changer de carte graphique ?

Probablement ! la solution abordable est ICI.



Une solution alternative : Passer à FS X pour pas très cher

C'est décidé, FS X est trop beau mais après avoir donné sa chance à votre bonne vieille machine, vous avez renoncé, il va falloir casser la tirelire. Seulement voilà, le chiffrage de la solution idéale conseillée plus haut dans cette page atteint et dépasse 2000 euros sans même changer de moniteur. C'est un peu cher pour simplement jouer, non ?

Alors, voici une solution abordable pour voler tout de suite dans des conditions bien meilleures. Cette solution permet de passer tout de suite à FS X dans des conditions de jouabilité très acceptables. Elle permet même de passer immédiatement à VISTA si avez envie de jouer les pionniers.

La stratégie proposée est la suivante : Remplacer les seuls composants essentiels qui auront un effet immédiat et certain sur la fluidité et garder le maximum de ce qui peut encore servir pour préserver la tirelire.

Les seuls composants essentiels sont le CPU et la RAM. Par la force des choses, la carte mère aussi.

Alors que choisir sans se ruiner ?

Le CPU Intel Core 2 Duo E6550 avec 4 Mo de cache L2 est déjà un bon milieu de gamme de la famille chez Intel. On a donc là un rapport puissance/prix très abordable. Comme expliqué plus bas, il existe une carte mère très intéressante dans cette optique.

Que pouvez-vous conserver de votre machine actuelle :

Le boîtier
L'alimentation si elle atteint 400 watts. Car comme vous gardez votre carte graphique et que le Core 2 Duo E6550 est peu gourmand, vous pouvez faire une petite économie.
La carte graphique. Ce n'est pas le moment de mettre de l'argent là dedans. Son type de branchement change par contre la donne pour le choix d'une carte mère.
La RAM si celle-ci est compatible avec la nouvelle carte mère, ce qui est peu probable, mais pas totalement impossible.
le disque dur car après tout, il fonctionne correctement

Par contre, Si votre carte graphique est en AGP, AGP 2x ou AGP4X, elle ne peut pas passer sur une autre carte mère. Un upgrade n'est pas forcément la bonne solution, il vaut peut-être mieux partir sur une machine neuve quand les prix auront baissé.

Si votre carte graphique est en AGP 8x, conservez la pour le moment et achetez :

Carte mère ASROCK 4Core Dual SATA2 R2
qui supporte les Core 2 Duo et Quad Core, les cartes graphiques AGP 8X et PCI Express
55 euros
Processeur Core 2 Duo E6550 125 euros
2 barettes de 1 Go RAM Crucial DDR2 PC 5300 40 euros
1 ventilateur de CPU un peu plus poussé pour overclocker sans se briser les tympans 50 euros
Total
270 euros

Prix le 04 août 2008 sur Ldlc.com

Une telle configuration pourra évoluer :

Par l'achat d'une carte graphique PCI Express DX10 et une alimentation alors plus adaptée
Dans un ou deux ans par upgrade processeur, puisque vous démarrez avec le plus petit processeur compatibles, et que tous les modèles supérieurs existants à ce jour - y compris les quadruples coeur dont FS11 ne pourra pas se passer - sont compatibles avec la carte mère.
Inutile de préciser que vous pouvez ajouter à votre disque IDE à tout moment un ou deux disques SATA.

Alors, pour 267 euros, il doit bien y avoir un défaut, non ?

Certes cette carte mère ASROCK n'est pas la plus performante, mais les 2 ou 3% de perte par rapport au haut de gamme sont insensibles. La seule limitation, c'est un bus mémoire limité à 800 Mhz au lieu de 1066, et la limitation à 1 Go pour chacun des 2 slots DDR ou des deux slots DDR 2 (on ne peut pas combiner les deux types de barrettes).

Rappelez vous que les comparatifs des Core 2 Duo sous FS X montrent un gain de vitesse linéaire, bêtement proportionnel à 70% de leur différence de vitesse d'horloge (celle-là même que nous allons pousser en overclockant). Le passage de 2 à 4 Mo de cache L2 entre le 6400 et le 6600 n'apporte pas de gain supérieur au gain de fréquence. C'est pourquoi on peut obtenir le même rendement qu'un 6600 pour bien moins cher. Mais si l'overcklocking vous fait peur, vous mettez 150 euros de plus, économisez le ventilateur, changez par contre l'alimentation et mettez de suite un vrai E8500, c'est vous qui voyez, tout est possible, tout est réalisable, mais c'est plus près de 700 euros...

Si votre carte graphique est en PCI Express, inutile de vous encombrer d'un port AGP. Vous pouvez opter de suite pour une carte mère plus pêchue pour l'overclocking. Le choix est vaste. Comptez 60 euros de plus et un surplus de 80 euros pour de la RAM haut de gamme.

Carte mère socket 775
Vous pouvez opter de suite pour une carte mère plus overclockable et PCI Express 2.0 pour anticiper un prochain upgrade.

Le choix est vaste.
110 euros
Un Core 2 Duo 4600 123 euros
2 barettes de 1 Go RAM DDR2 PC 6400 75 euros
1 ventilateur de CPU un peu plus poussé pour overclocker sans se briser les tympans 50 euros
Total
358 euros

Prix le 23 février 2008 sur Ldlc.com

Une telle configuration pourra évoluer :

Par l'achat d'une carte graphique DX10 et une alimentation alors plus adaptée
Dans un ou deux ans par upgrade processeur, puisque vous démarrez avec le plus petit processeur compatibles, et que tous les modèles supérieurs existants à ce jour - y compris les quadruples coeur dont FS11 ne pourra pas se passer - sont compatibles avec la carte mère.
Inutile de préciser que vous pouvez ajouter à votre disque IDE à tout moment un ou deux disques SATA.

OPTIMISER FSX

FSX est un logiciel pas comme les autres. Sa manière d'exploiter le matériel et le système d'exploitation est très spécifique. C'est pourquoi les machines sont très facilement stressées lorsqu'on demande à afficher beaucoup de détails. Et parfois, on constate que l'ajour de tel ou tel composant sensé booster n'importe quel programme n'a aucun effet avec FSX, voire aggrave encore les choses. Il est un fait qu'on ne peut pas extrapoler les performances d'un système réputé imbattable sous un jeu très high-tech (Crysis, Oblivion...) en espérant que l'effet sur FSX sera forcément similaire. Chaque jeu a sa propre histoire, et celle de FS remonte à la nuit des temps du jeu sur PC. Sans aller aussi loin dans le passé, il faut simplement comprendre une chose : FS a pour tâche de représenter en temps réel un paysage dans un rayon de 120 km autour de lui et qui recouvre le monde entier, en tenant compte de conditions météo variables selon l'endroit, sous toute saison et à toute heure du jour. On est donc dans un univers totalement différent de celui des autres jeux et en termes de programmation, c'est totalement différent. Lorsqu'on décide de lancer la programmation d'un tel simulateur, on part pour de longs mois de production de code en respectant certaines règles qui sont arrêtées dès le départ et qui ne peuvent plus être modifiées sous peine de tout recommencer. Et ces règles tiennent compte d'un élément : la puissance estimée des machines qui arriveront sur le marché durant la vie commerciale du produit. Cette estimation est parfois infirmée par les faits. C'est ce qui est arrivé à FSX. Lorsque te Top départ a été donné, on pensait que les successeurs des P4 et des Athlon XP seraient assez ressemblants à leurs aînées avec une fréquence d'horloge de 6 Ghtz. Or les processeurs qui ont succédé aux P4 et Athlon Xp étaient plus lents en fréquence mais multiprocesseurs. C'est cette erreur qui a fait de FSX un produit si décevant et a rendu nécessaire la programmation des SP1 et SP2 qui ne sont pas des reprogrammations en profondeur, ce ne sont que des sparadraps qui cachent les plus grosses fissures.

Il y a donc un décalage entre FSX et le matériel actuel qui fait que certains composants ne sont pas exploités par le simulateur et que d'autres lui font le plus grand bien. Au-delà du choix de tel ou tel composant, il faut donc aussi optimiser un matériel pour le mettre le mieux en phase possible avec ce dont FSX a besoin.

Passons en revue les différents domaines qui peuvent permettre de favoriser FSX ou au moins de ne plus le pénaliser :

A) Les optimisations matérielles

1) Booster le processeur

C'est un fait indéniable : la fréquence du processeur est un des éléments les plus importants pour la fluidité de FSX. Si chaque génération a une capacité de calcul meilleure que la précédente à fréquence égale, il est évident que le même processeur dont on augment la fréquence de 100% gagne 70% d'images/seconde en plus. tous les processeurs de type Core2 duo, Core 2 quad ou Core I7 ont en commun une marge d'overcklocking intéressante. La plupart des cartes mères permettent de pratiquer ceci assez facilement. Il est hors de question de vous donner une leçon d'overclockage ici, mais quelques remarques s'imposent :

Les processeurs d'entrée de gamme ont très souvent un potentiel d'overcklocking de 80%
Remplacer le ventilateur CPU d'origine par un modèle de haut de gamme coûte 60 euros, mais ça en vaut le prix : alors que le niveau sonore est beaucoup plus faible, le processeur perd 20°C, ce qui permet de se donner une bonne marge de sécurité.
Si vous n'êtes pas à l'aise dans cette opération, poussez simplement votre machine sans toucher aux voltages, le risque de commettre l'irréparable est alors quasi nul.

2) Booster la carte graphique

La marge d'overcklocking des cartes graphiques est beaucoup plus réduite que celle des processeurs de dernière génération. Les drivers ATI permettent de modifier directement les fréquences des différents sous-systèmes graphiques. L'effet sur FSX est habituellement peu mesurable et sans commune mesure avec l'augmentation en consommation électrique.

Par contre il est souvent bénéfique d'optimiser les différentes options du driver. Des logiciels comme Nhancer permettent souvent d'avoir rapidement une image plus belle voire plus rapide en fixant les méthodes d'antialiasing par exemple.

3) Booster le système disque

l'accès aux fichiers au lancement d'une situation peut devenir longuet. Si votre système disque est fragmenté, celà peut devenir catastrophique. Un logiciel gratuit comme defraggler qui permet de choisir les seuls fichiers à défragmenter permet de régler ce genre de soucis sans défragmenter toute une partition pendant 20 heures.

B) Les optimisations du système d'exploitation

Windows XP fait tourner facilement 35/40 services qui parfois sont inutiles durant une sessions FSX. Vista en utilise plutôt 60/65. Mais certaines suites logicielles fournies avec votre scanner, votre imprimante ou votre antivirus peuvent charger la barque au-delà du raisonnable. Il est certain que lorsque votre simulateur s'arrête pendant plusieurs longues secondes lorsque vous êtes en train de peaufiner un atterrissage mais que tel ou tel programme cherche ses mises à jour, ça gâche le plaisir ! Beaucoup de processus sont capables de telles horreurs, certains moins systématiquement, mais tous prendront un peu de votre précieux temps machine et un peu de RAM. Il existe des utilitaires tels AlacrityPC qui permettent de stopper tous les services inutiles au lancement de FSX et même de mieux lancer les programmes nécessaires, puis de tout remettre en l'état d'origine à la fermeture du simulateur.

C) Les optimisations de FSX

FSX compte de nombreuses options dont certaines sont plus gourmandes que d'autres. Ainsi :

Le réglage des reflets à fond peut coûter très cher, alors que l'avant-dernier cran sera nettement plus raisonnable pour un résultat à peine moins spectaculaire.
Les ombres au sol sont très pénalisantes, et peuvent diviser la vitesse par 2
Le traffic est hors de prix, que ce soit avions, véhicules au sol, traffic routier ou naval
Les nuages sont bien moins gênants lorsqu'ils sont en qualité de transparence minimale


info trouver sur ce site
http://avalsace.free.fr/migrer.htm

Amicalement zafi
Avatar de l’utilisateur
zafi
 
Messages: 2197
Inscription: 06 Mar 2009, 20:52
Localisation: Annecy
Médailles: 2
Problème [Résolu] (1) Membre Vétéran Actif (1)

Re: TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar dlang » 07 Oct 2009, 09:27

Salut,
J'ai tout lu...C'est assez long mais c'est très intéressant...
Je vais me tourner vers une carte graphique de 1Go à la place de ma 512Mo qui est une NVIDIA 8600 GT...
Et je vais passer en VISTA 64 avec 4 Go de RAM,n mais ça c'était sur.
Merci donc!
Bons vols B)
Avatar de l’utilisateur
dlang
 
Messages: 1265
Inscription: 23 Fév 2009, 13:58
Localisation: Strasbourg

Re: TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar paul95 » 07 Oct 2009, 11:42

Merci pour le tuto
PS j'ai j'amais vu un post aussi long :lol: :lol:
paul95
 

Re:TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar maxthepilot88 » 07 Oct 2009, 16:01

merci zafi ;)
maxthepilot88
 

Re:TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar eaglepitts » 07 Oct 2009, 19:46

Salut !

Merci ZAfi ! Belle démonstration, un peu flippante pour les petits budgets... Et... !
Mon pauvre il faudra recommencer tout cela dans un moment... Ça change tout le temps ces petites bêtes là !!! Ahlalalala ! ;)
Avatar de l’utilisateur
eaglepitts
 
Messages: 1514
Inscription: 27 Fév 2009, 19:25
Localisation: Banne

Re:TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar cirdec » 07 Oct 2009, 21:13

Merci tu l'as fait mieux et bien plus complet que je n'aurais pu le faire, là je dis chapeau ! :)
Avatar de l’utilisateur
cirdec
 
Messages: 579
Inscription: 15 Nov 2008, 00:00
Localisation: quissac

Re:TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar tybeau » 08 Oct 2009, 12:15

J'ai tout lu, et je sais maintenant à quoi m'attendre!

Le problème maintenant est le coût... sur DLDC.com j'ai monté un PC à 1147€... ouch!
Avatar de l’utilisateur
tybeau
 
Messages: 491
Inscription: 09 Fév 2009, 14:15
Localisation: Environ 10NM au cap 275 en partant de LFOZ
Médailles: 1
Gagnant Concours (1)

Re:TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar geoair » 08 Oct 2009, 12:24

salut moi je vien de m arranger avec mon pere pour quil m aide a me payer un nouvelle ordi a noel et refourger mon ancien a mon frangin je devrai pouvoir y maitre au moin 1000euro de quoi me prendre une bonne becane donc merci zafi pour tes conseil il vont maitre utile ;)
Avatar de l’utilisateur
geoair
 
Messages: 640
Inscription: 07 Mar 2009, 11:43
Localisation: Carantec

Re:TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar cirdec » 08 Oct 2009, 12:35

je mettrais 20/20 au tuto si il y aurait quelques screens explicatifs genre pour le réglage des paramètres de fsx.

si non le tuto reste excellent malgré ce petit détail
Avatar de l’utilisateur
cirdec
 
Messages: 579
Inscription: 15 Nov 2008, 00:00
Localisation: quissac

Re:TUTO pour CHANGER de PC

Message non lupar zafi » 08 Oct 2009, 13:15

cirdec écrit:
je mettrais 20/20 au tuto si il y aurait quelques screens explicatifs genre pour le réglage des paramètres de fsx.

si non le tuto reste excellent malgré ce petit détail


Je te remercie
pour te répondre, il est très difficile de faire un réglage des paramètres de fsx type
Cela dépend configuration du PC et de sa puissance.
Ici il y a un exemple de réglage
http://jacky.brouze.ch/FSX/MonFS/ReglagesFSX.php
Amicalement
Avatar de l’utilisateur
zafi
 
Messages: 2197
Inscription: 06 Mar 2009, 20:52
Localisation: Annecy
Médailles: 2
Problème [Résolu] (1) Membre Vétéran Actif (1)

Suivante

17 messages • Page 1 sur 21, 2

Retourner vers Le bureau des geeks

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré