Chinese (Simplified) Greek Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

Plan de vols historiques

YQUET-Aviation Un Tour du Monde Français sous Flight Simulator / A French Around the World Tour

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Pierre Goffin et Paul Valente de l’Aéroclub Virtuel Muretain YQUET-Aviation ont conçu et effectuent, actuellement, le tour du monde en réseau (sous la session « Aéroclub YQUET-Lg trajet »), accompagnés des membres de l’aéroclub et de passionnés de l’aviation.

PREAMBULE

C’est, à ma connaissance, le seul tour du monde français pour simulateur de vol ; et le moins que l’on puisse dire c’est que Pierre Goffin (Fougasses) & Paul Valente (Mokopolo1), prennent leur temps avec une étape par semaine. Ari Kesäniemi et Peter Askovich, ainsi que quelques autres anglo-saxons, vécurent leurs aventures en solitaire à l’exception d’une étape à deux en réseau pour Askovich en Egypte ; rappelons que ce dernier a volé pratiquement chaque jour, et parfois de nuit. Ici, tout se fait en réseau et ce périple n’est pas sans moments humoristiques, grâce à l’équipe de pilotes expérimentés, parfois joyeux drilles, entourant les auteurs, que je remercie pour leur aimable autorisation de publication. A maintes reprises, ces pilotes se soutiennent mutuellement, si l’un doit atterrir en cours de trajet, un autre se pose à ses côtés, ce qui n’est pas sans rappeler l’esprit de l’Aéropostale, cher à son Directeur d’exploitation, Didier Daurat (1891-1969). Ils prennent donc leur temps, ce qui fait que l’on peut prendre le train en marche, ou s’impliquer en fonction de son temps libre. Pour ma part, je prends le train en marche en tant qu’observateur, et vous propose de les suivre jusqu’à leur retour à Muret-Lherm LFBR, situé en région toulousaine et point départ de ce périple. Cette première partie nous emmène de France jusqu’en Amérique du Sud, plus précisément Ushuaia, qui fut, en 1931, l’ultime aboutissement de l’Aéropostale en provenance de Toulouse-Montaudran, grâce à Rufino Alfredo Luro Cambaceres (1895-1970), pilote d’origine française de l’Aeroposta Argentina. Les commentaires d’étapes des auteurs sont en italique. Vous trouverez sur le Blog YQUET-Aviation / Catégories / Tour du Monde, des cartes, plans de vol pour Flight Simulator X, et photographies de ce voyage ; mais surtout les rendez-vous hebdomadaires afin d’entrer, à votre tour, dans l’aventure.

FRANCE ► IRLANDE

5 septembre 2009 : Muret-Lherm LFBR /672mn/ Dublin (Dublin Intl EIDW)

Après décollage à 20h18’, nous sommes restés en palier à 6500 pieds pour permettre à tous de se regrouper en vol, et attendre notre ami Swiss-nats en cas d’entrée en session. Notre vol s’est déroulé tranquillement sous un ciel clair. Entre l’Angleterre et l’Irlande nous avons pu contempler un beau coucher de soleil. Peu avant l’arrivée sur Dublin, The_Chinese31 s’est proposé de prendre en charge notre approche depuis la tour de l’aéroport. Nous avons pu, grâce à notre ami, effectuer un bon atterrissage de nuit  piste 28. Ayant manqué la première étape, Fougasses a refait le trajet Muret - Dublin en solo, et prolongé le plaisir en éclaireur jusqu’à Keyflavik, Islande, où l’hiver est déjà bien proche.

IRLANDE ► ISLANDE

12 septembre 2009 : Dublin (Dublin Intl EIDW) /807mn/ Keflavik BIKF

La deuxième étape du tour du monde entre Dublin et Reykjavik (Keflavik International Airport), s’est très bien passée avec 4 pilotes présents + une doublure présente (que l’on avait plus vue depuis longtemps, mais qui est de retour, je veux dire Fougasses 2 alias Ninglinspo). Did95 et son fils Vincent3009 étaient de la partie avec, semble t’il, le nouveau casque offert par Icare29Mokopolo1 nous a guidés pour l’atterrissage. En récompense, et après la traversée de quelques nuages d’automne avant de se poser, nous avons eu un très beau coucher de soleil une fois les moteurs arrêtés. Pour information, Keflavik est réservé aux vols intercontinentaux, alors que Rekjavik (BIRK), s’occupe des liaisons intérieures, ainsi que vers le Groenland et les Îles Féroé. Tito31 nous a beaucoup manqué, mais on est sûr qu’il reviendra vite avec un beau casque tout neuf.

ISLANDE ► DANEMARK/GROENLAND

19 septembre 2009 : Keflavik BIKF /754mn/ Kangerlussuaq BGSF

La session « Aéroclub YQUET-Lg trajet » a été ouverte à 20h30’ pour permettre à Swiss-nats de résoudre son problème de connexion. Mais il lui fut impossible d’entrer en session ; il abandonne finalement, après nous avoir souhaité bon vol. Icare29 a eu pour invité notre ami Did95 (ce qui leur a permis de faire tranquillement la causette malgré un ennui de dévers sur leur Falcon 7X, côté passagers). Un problème de magnétisme terrestre ?... Toujours est-il que l’appréciation des distances par rapport au sol, s’est avérée très difficile sous cette latitude. Suite à l’atterrissage, nous avons pu déguster une boisson chaude, servie par de charmants pingouins et quelques phoques.

DANEMARK/GROENLAND ► CANADA (Labrador)

25 septembre 2009 : Kangerlussuaq BGSF /870mn/ Goose Bay CYYR - Points de cheminement intermédiaires : BGMQ (aéroport) / CYFT (aéroport)

Alors que je pense que quelques personnes ont peut-être oublié le changement d’horaire par rapport au samedi passé, comme Icare29 ; voici le résumé de cette quatrième étape au cours de laquelle – GameSpy - nous a plantés. Départ sous la neige à 21h20’ ; très long vol au-dessus des baleines et des cachalots.

CANADA (Labrador) ► ETATS-UNIS (Massachusetts)

3 octobre 2009 : Goose Bay CYYR /815mn/ Boston (Logan Intl KBOS) - Points de cheminement intermédiaires : CYZV (aéroport) / CYRI (aéroport) / KPWM (aéroport)

Décollage de Goose Bay à 21h02’ ; nous avons eu un problème de radio dès le départ, qui fut résolu par la boîte de dialogue de Flight Simulator. Neige constante au sol durant le survol du Québec ; nous avons longé le Golf du Saint Laurent et ses îles (île aux Grues, aux Coudres etc., etc.), une vision magnifique. Nous avons ensuite quitté ces parages pour le New Brunswick et le Maine, suivis du New Hampshire et le Massachusetts. L’arrivée à Boston s’est effectuée par le nord, piste 27.

ETATS-UNIS (Massachusetts►Illinois)

10 octobre 2009 : Boston (Logan Intl KBOS) /755mn/ Chicago (O’Hare Intl KORD) - Points de cheminement intermédiaires : KBUF (aéroport) / KLAN (aéroport)

Départ retardé de Logan Intl à destination de Chicago, Mokopolo1 et Icare29 étaient seuls présents, le match de l’équipe de France nous ayant fortement concurrencé. Ciel clément et grosses bêtises (comme d’habitude), nous ont permis de réaliser un vol sans histoire de 1h50’ jusqu’à destination. Nous survolâmes les grands lacs d’Amérique du Nord à une altitude de 10 000 pieds, et 500 nœuds de vitesse moyenne (une excursion sur les chutes du Niagara en hélicoptère est envisagée par Mokopolo1). A l’arrivée un Big Mac arrosé d’une Corona fut le bienvenu, les hôtesses de bord étant épuisées !!! Grâce au pilote automatique.

ETATS-UNIS (Illinois►Kentucky)

24 octobre 2009 : Chicago (O’Hare Intl KORD) /343mn/ London (Corbin/Magee KLOZ) - Points de cheminement intermédiaires : IN00 (aéroport) / KOVO (aéroport)

Cette 7ème étape a été longue à mettre au point, mais c’est avec une forte présence d’amis pilotes que nous avons pu faire ce parcours. Petit problème ascensionnel pour Vincent3009, qui fut vite résolu par Did95 et Icare29. Après avoir traversé l’Illinois et l’Indiana, nous sommes arrivés au Kentucky à London-Corbin.

ETATS-UNIS (Kentucky►Géorgie)

7 novembre 2009 : London (Corbin/Magee KLOZ) /371mn/ Savannah (Hilton Head Intl KSAV) - Points de cheminement intermédiaires : 27J (aéroport) / SC87 (aéroport)

Nous avons survolé le Tennessee et la Caroline du Nord, ce qui nous a permit d’admirer la  forêt nationale de Pisgah et le lac James ; puis vint la Caroline du Sud et l’atterrissage à Savannah en Géorgie.

ETATS-UNIS (Géorgie►Floride)

21 novembre 2009 : Savannah (Hilton Head Intl KSAV) /224mn/ Titusville (Space Coast Regl KTIX) - Points de cheminement intermédiaires : KCRG (aéroport) / KOMN (aéroport)

Décollage à 21h20’ avec immédiatement des ennuis de liaisons radios pour Mokopolo1 ; tant pis, ce sont les charmes de la panne « simulée ». Nous avons survolé le littoral de la Géorgie, pour entrer après coup en Floride, marquée par l’omniprésence de l’eau et la menace des ouragans (ouf ! Rien vu). En arrivant, nous avons fait un petit tour vers les rampes de lancement de la navette Discovery au Cap Canaveral, pour nous rendre ensuite à l’aérodrome de Space Coast Regl près de St John.

ETATS-UNIS (Floride) ► BAHAMAS

29 novembre 2009 : Titusville (Space Coast Regl KTIX) /230mn/ Castaway Cay MYXB (Ile privée) - Point de cheminement intermédiaire : MYGF (aéroport)

Départ de Space Coast Regl à 16h45’. Après le décollage nous nous dirigeons vers l’île de « Grand Bahamas ». C’est à 3500 pieds d’altitude, au-dessus d’une eau turquoise, que s’est réalisé 90% du trajet. Un paysage de rêve, quoi de plus normal aux Bahamas ; un vol d’1h17’ vraiment agréable à faire. C’est au crépuscule que les appareils ont rejoint leur aérodrome de destination, avec les vagues en arrière plan qui donnent cette envie irrémédiable de se jeter à l’eau.

BAHAMAS

5 décembre 2009 : Castaway Cay MYXB (Île privée) /206mn/ San Salvador (San Salvador Intl MYSM) - Points de cheminement intermédiaires : MYEM (aéroport) / MYCA (aéroport)

Nous avons passé le « North East Providence Channel » pour survoler, ensuite, de merveilleuses îles s’étirant comme de longs serpents sur l’océan. Nous nous sommes posés sur l’île de « Grand Turk », territoire britannique d’outre mer dont la capitale est Cockburn Town, et faisant partie des îles Turques & Caïques.

BAHAMAS ► ROYAUME UNI (Îles Turques & Caïques)

12 décembre 2009 : San Salvador (San Salvador Intl MYSM) /230mn/ Cockburn Town (Jags Maccartney Intl MBGT) - Points de cheminement intermédiaires : MYAP (aéroport) / MBNC (aéroport)

Après avoir quitté le « Bahamas Escarpment », nous sommes passées au-dessus des îles de Samana Cay et Mayaguana, puis le groupe des îles Turques & Caïques. Il fut procédé à un essai de vol rapproché entre un Hercule C130 et un Canadair CL215,  avant l’arrivée sur Jags Maccartney Intl.

ROYAUME UNI (Îles Turques & Caïques) ► REPUBLIQUE DOMINICAINE

19 décembre 2009 : Cockburn Town (Jags Maccartney Intl MBGT) /229mn/ Casa de Campo (Casa de Campo Intl MDLR) - Point de cheminement intermédiaire : MDPP (aéroport)

Après avoir quitté Cockburn Town, nous survolons des groupes de récifs de corail dénommés « Mouchoir Bank » ; une roche affleurant à la surface des eaux, s’enfonce à 1,8 mètre de profondeur. Nous passons ensuite au-dessus de la République Dominicaine, un des pays des Grandes Antilles ; elle occupe les deux tiers de l’île d’Hispaniola en mer des Caraïbes. Sa capitale est St Domingue et les principaux aéroports sont Punta Cana, Puerto Plata et La Romana. L’approche et l’atterrissage à Casa de Campo se déroulèrent sans incident.

REPUBLIQUE DOMINICAINE ► ETATS-UNIS (Îles Vierges)

2 janvier 2010 : Casa de Campo (Casa de Campo Intl MDLR) /225mn/ Charlotte Amalie (Cyril E. King intl TIST) - Points de cheminement intermédiaires : VOR  PNA 112.70 MHz / TJSJ (aéroport)

Après un laborieux réglage des transmissions  radios entre pilotes, nous nous sommes dirigés vers la piste de décollage de Casa de Campo International, et avons mis le cap sur l’archipel de Porto Rico et de sa capitale San Juan. Suite à quelques petits ennuis traditionnels de – GameSpy -, (entrée/sortie) tout finit par rentrer dans l’ordre. Ce fut un magnifique survol de l’île de Culebra, et un amerrissage sans souci aux abords de l’aéroport de Cyril E. King international.

ETATS-UNIS (Îles Vierges) ► FRANCE (Guadeloupe)

9 janvier 2010 : Charlotte Amalie (Cyril E. King TIST) /250mn/ Point-à-Pitre (Le Raizet TFFR) - Points de cheminement intermédiaires : TNCM (aéroport) / TKPN (aéroport)

Départ des Îles Vierges à 21h pour nous diriger vers Anguilla, bel archipel dont fait partie la petite île de St Barthélémy. Icare29 s’est posé avec son Canadair CL35 à proximité de Simpson Baie afin de profiter d’un complément scénique (Add on), de cette région. Ensuite, direction les îles de St Kitts & Nevis, Montserrat, où nous préparâmes notre atterrissage, sous un merveilleux coucher de soleil, sur l’aéroport du Raizet en Guadeloupe.

FRANCE (Guadeloupe) ► SAINTE LUCIE

16 janvier 2010 : Pointe-à-Pitre (Le Raizet TFFR) /159mn/ Vieux Fort Quarter (Hewanorra Intl TLPL)  - Points de cheminement intermédiaires : TFFS (aéroport) / TFFF (aéroport)

Nous avons quitté Pointe-à-Pitre pour un vol agréable d’une heure environ au-dessus de nos perles antillaises, la Guadeloupe et la Martinique ; ceci s’achevant avec l’atterrissage sur l’île de Ste Lucie. Les pilotes Bial 3281 et Vincent3009 ont mené leurs appareils à bon port. The_Chinese31 a dû écourter son vol en se posant en Martinique, à Fort de France ; et Fougasse a rebroussé chemin vers Pointe-à-Pitre, en raison d’une panne de radio.

SAINTE LUCIE ► TRINIDAD & TOBAGO

24 janvier 2010 : Vieux Fort Quarter (Hewanorra Intl TLPL) /203mn/ Trinidad (Piarco Intl TTPP) - Points de cheminement intermédiaires : TVSV (aéroport) / TVSU (aéroport) / TGPY (aéroport)

Départ de Sainte Lucie à destination  de Trinidad & Tobago, plus précisément l’aéroport de Piarco International. La capitale de ces îles est Port d’Espagne, elles sont situées dans la mer des Antilles au large du Venezuela, séparées de celui-ci par le golfe  de Paria. Nous avons survolé auparavant les îles de Grenade et St Vincent-et-les Grenadines ; un temps clément a permis aux pilotes d’apprécier pleinement la beauté de ces îles. Ayant eu des problèmes d’ADSL, Ajacciocorsica n’a pas pu poursuivre le vol. Tyto 31 nous a guidé au décollage comme à l’atterrissage, et nous avons utilisé la phraséologie donnée par le président Yquet à chacun des adhérents (nous nous sommes jetés à l’eau, c’est le cas de le dire).

TRINIDAD & TOBAGO ► VENEZUELA (Bolivar)

30 janvier 2010 : Trinidad (Piarco Intl TTPP) /215mn/ Tumeremo SVTM - Point de cheminement intermédiaire : SVTC (aéroport)

Suite au décollage de Piarco International nous nous sommes orientés au cap 219 afin de survoler le grand delta d’Amacura Monagas alimenté par l’Orénoque. Avec un débit variant entre 3398 et 85 963 m3/seconde, l’Orénoque se situe derrière l’Amazone et le fleuve Congo. Puis la grande savane défila sous nos ailes, pour atterrir en définitive et sans problème à Tumeremo.

VENEZUELA (Bolivar) ► GUYANA

6 février 2010 : Tumeremo SVTM /265mn/ Ebini SYEB - Point de cheminement intermédiaire : SYIB (aéroport)

Départ de Tumeremo à 20h05’ en compagnie de Cloé, la plus jeune des pilotes, aidée par son formateur de pilotage Did95. Nous sommes passés au-dessus des immenses étendues de forêt tropicale en direction de Imbaimadai SYIB en Guyana, précédé d’un survol semi montagneux de la Sierra de Léma. Puis ce fut le tour de la  rivière Mazanuni, que nous longeons, avant de franchir, à bonne altitude, la rivière Essequibo ; un dernier changement de cap, précisément au 108, nous mena jusqu’à notre destination finale, Ebini.

GUYANA ► FRANCE (Guyane)

13 février 2010 : Ebini SYEB /330mn/ Cayenne (Rochambeau SOCA)  - Points de cheminement intermédiaires : SMJP (aéroport) / SOOM (aéroport)

Partis d’Ebini, les deux uniques pilotes de cette étape ont survolé un paysage forestier à perte de vue sillonné des grands cours d’eau suivants : la Courantine, la Suriname et la Maroni dont les larges estuaires aboutissent à l’océan Atlantique. Après 2h10’ de vol, secoués par quelques turbulences, les appareils ont atterris sur la piste 8 de l’aéroport Rochambeau de Cayenne, en Guyane française. Les pilotes vont profiter de leur passage pour se rendre à Kourou, situé à une trentaine de kilomètres au nord ouest, pour visiter le Centre spatial guyanais et son Musée de l’Espace, et qui sait, assister peut-être au décollage d’une Ariane 5 ?...

FRANCE (Guyane) ► SURINAME

20 février 2010 : Cayenne (Rochambeau SOCA) /280mn/ Sipaliwini SMSI - Point de cheminement intermédiaire : SO63 (aéroport)

C’est à 19h58’ que nous avons quitté Rochambeau pour survoler, dans un premier temps, les grandes forêts tropicales guyanaises, puis les terres du Suriname ; le temps fut brumeux, et parfois couvert. Nous abordâmes la zone contrôlée par l’aérodrome de Sipaliwini à 22h05’ ; il était donc temps de nous préparer à poser nos appareils sur la piste en terre, ce qui ne posa aucun problème aux pilotes de l’Aéroclub YQUET-Aviation.

SURINAME ► BRESIL (Amazonas)

27 février 2010 : Sipaliwini SMSI /385mn/ Manaus (Eduardo Gomez Intl SBEG) – Point de cheminement                                  intermédiaire : SWBL (aéroport)

Départ à 21h avec un décollage un peu plus difficile qu’à l’habitude, car la piste était un peu courte pour des Dassault Falcon 7x. Nous avons eu la surprise d’avoir pour ce vol la présence de « Dingo Pluto » (Fougasses). Nous survolons encore et encore la grande forêt tropicale d’Amazonie, avec un avion plus rapide pour cette étape. Une heure après, nous arrivâmes par temps brumeux à l’aéroport Eduardo Gomez International de Manaus.

BRESIL (Amazonas►Acre)

6 mars 2010 : Manaus (Eduardo Gomez Intl SBEG) /365mn/ Humaita SWHT - Points de cheminement intermédiaires : SWBR (aéroport) / SBMY (aéroport)

C’est par un temps clair et froid que nous avons quitté Manaus, pour continuer notre périple au-dessus des grandes forêts amazoniennes. Nous avons longé le Rio Madeira en direction de Manicoré et de Humaita, notre destination. 1h10’ plus tard, nous préparions notre atterrissage sur la piste d’Humaita.

BRESIL (Acre►Rondônia)

20 mars 2010 : Humaita SWHT /267mn/ Ji-Parana SWJI - Points de cheminement intermédiaires : SBPV (aéroport) / SWNI (aéroport)

C’est sous un temps magnifique que nous laissâmes Humaita derrière nous ; nous avons survolé le grand fleuve Madeira et le quittons à hauteur de Porto Vehlo. Puis, c’est la route DR 364 nous guida jusqu’à Ji-Parana, point final de cette étape.

BRESIL (Rondônia) ► BOLIVIE

27 mars 2010 : Ji-Parana SWJI /299mn/ Trinidad (Jorge Henrich SLTR) - Point de cheminement intermédiaire : SLMG (aéroport)

De gros orages ont éclaté dès le départ jusqu’à la frontière entre le Brésil et la Bolivie, matérialisée par le Rio Guaporé. Puis nous avons mis le cap sur la ville de Magdalena, et ensuite Trinidad.

BOLIVIE

3 avril 2010 : Trinidad (Jorge Henrich SLTR) /253mn/ Santa Cruz de la Sierra (Viru Viru Intl SLVR) - Point de cheminement intermédiaire : SLCH (aéroport)

Décollage de Jorge Henrich SLTR à 21h05’ en direction de Chimoré ; nous avons aperçu les contreforts de la Cordillère de Carabaya et de la Sierra de Cochabamba. Changement de cap vers la ville de Santa Cruz, et plus précisément l’aéroport de Viru Viru International. Notre jeune pilote Vincent3009 s’est chargé du contrôle aérien pour guider les pilotes lors de l’atterrissage ; tâche d’autant plus difficile puisqu’il n’est pas monté dans la tour mais resté au sol, dans son avion. Bravo ! Un sans faute.

BOLIVIE ► BRESIL (Mato Grosso)

10 avril 2010 : Santa Cruz de la Sierra (Viru Viru Intl SLVR) /235mn/ Fazenda Guapore (Fazenda Guapore I SNOM) - Point de cheminement intermédiaire : SLCP (aéroport)

Après avoir quitté Santa Cruz de la Sierra, nous avons survolé la Sierra de Santa Rosa, San Ignacio et Concepcion ; puis nous avons franchi la frontière entre la Bolivie et le Brésil. Nous poser à Fazenda Guapore ne fut pas aisé pour des King Air 350, gênés que nous étions par une forêt particulièrement dense.

BRESIL (Mato Grosso)

17 avril 2010 : Fazenda Guapore (Fazenda Guapore I SNOM) /227mn/ Diamantino SWDM - Points de cheminement intermédiaires : SWTS (aéroport) / SWRZ (aéroport)

C’est sous un temps légèrement couvert que nous avons quitté Fazenda Guapore ; peu de choses à dire sur ce parcours si ce n’est quelques secousses venteuses. Vincent3009 s’est arrangé pour prendre une avance conséquente sur le groupe, afin d’assurer le contrôle aérien pour l’atterrissage à Diamentino. Malheureusement le radar a été brouillé, et aucun visu d’appareil n’était possible. Donc, le système D s’est appliqué et nous nous sommes posés sans incident.

24 avril 2010 : Diamantino SWDM /254mn/ Barra do Garcas SBBW - Points de cheminement intermédiaires : SIQJ (aéroport) / SWRU (aéroport)

Départ de Diamantino à 20h55’, en direction de Barra do Garcia. Calme plat à l’égal du paysage sauf pour le logiciel – GameSpy - et ses sautes d’humeur qui eurent pour conséquence la disparition de la session. Comme d’habitude, la bonne humeur de l’équipe a pris le dessus nous permettant de continuer. A noter, au loin et sur notre gauche, la ville de Cuiaba, alimentée par le Rio Cuiaba. L’atterrissage fut presque parfait pour les pilotes ; nous avons eu la visite éclair de Monsieur Ranchet, malheureusement écourtée par la déficience de – GameSpy -, il vous envoie son bonjour à tous.

BRESIL (Mato Grosso►District Fédéral)

1er mai 2010 : Barra do Garcas SBBW /264mn/ Brasilia (Pres Juscelino Kubitschek Intl SBBR) - Point de cheminement intermédiaire : SBAN

Bon départ de Barro do Garcia et traversée du Rio Araguaia, pour nous diriger vers un paysage plus verdoyant. Notre jeune ami Vincent3009 s’est porté volontaire pour le rôle d’aiguilleur du ciel sur l’aéroport de Brasilia, ce qui nous permit un atterrissage sans encombre.

BRESIL (District Fédéral►Minas Gerais)

8 mai 2010 : Brasilia (Pres Juscelino Kubitschek Intl SBBR) /204mn/ Nova Ponte SNNT - Points de cheminement intermédiaires : SDXB (aéroport) / SWKT (aéroport)

Départ à 21h10’ pour un survol de plaines verdoyantes propices à l’élevage et la culture du manioc ; ces vastes étendues sont parsemées de lacs, souvent à sec durant la période estivale. Nous avons eu la visite, durant ce trajet, de notre ami Fougasses ; nous en avons profité pour entonner Happy Birthday to You à l’aide d’instruments « bucco musico ». Notre ami Bial 3281 nous a fait et refait des démonstrations d’atterrissages à l’arrivée sur Nova Ponte, peut-être une façon d’exprimer sa joie de voler ensemble (mdr).

BRESIL (Minas Gerais►Sao Paulo)

16 mai 2010 : Nova Ponte SNNT /189mn/ Ibitinga SDIG - Points de cheminement intermédiaires : SBUR (aéroport) / SBBT (aéroport) / SDNH (aéroport)

Départ de Nova Ponte vers Ibitinga dans l’Etat de Sao Paulo à 21h10’ ; nous avons décollé avec une météo  propice aux vols sans histoire. C’était sans compter les aléas de – GameSpy -, qui a déconnecté par trois fois la session. De ce fait, Mokopolo1 s’est retrouvé aux commandes d’un Beechcraft Baron 58, au lieu du King Air 350 en début de vol. Enfin, et pour corser le tout, Bial 3281 était sans radio ; malgré de nombreuses tentatives, il n’a pas pu rejoindre la session pour la traditionnelle photographie en fin d’étape.

BRESIL (Sao Paulo)

22 mai 2010 : Ibitinga SDIG /194mn/ Sao Paulo (Congonhas Intl SBSP) - Points de cheminement intermédiaires : SDBK (aéroport) / SBKP (aéroport)

Nous sommes partis à l’heure prévue, et avons survolé les grandes plaines brésiliennes, pour arriver tranquillement et sans imprévu à Sao Paulo.

BRESIL (Sao Paulo►Santa Catarina)

5 juin 2010 : Sao Paulo (Congonhas Intl SBSP) /234mn/ Navegantes (Ministro Victor Konder SBNF) - Point de cheminement intermédiaire : SSPG (aéroport)

Ce fut une étape variée en terme de paysages ; nous avons pu contempler de beaux lagons et de grandes baies maritimes, ainsi que la ville de Paranagua. Trajet calme malgré quelques turbulences, et où Vincent3009 en a profité pour prendre une douche dans sa cabine personnelle du King Air 350 ; après avoir enclenché le pilote automatique, bien sûr !...

BRESIL (Santa Catarina►Rio Grande do Sul)

12 juin 2010 : Navegantes (Ministro Victor Konder SBNF) /242mn/ Porto Alegre (Salgado Filho Intl SBPA) ) - Point de cheminement intermédiaire : SBTR (aéroport)

Beau temps pour la dernière étape brésilienne vers Porto Alegre ; nous avons pu apprécié la beauté de certains lieux comme le « Lagoa dos Quadros » et le « Lagoa dos Patos », ainsi que la magnifique « Baia de Guaiba ». Atterrissage agréable pour conclure, avec un beau coucher de soleil pour témoin.

BRESIL (Rio Grande do Sul) ► URUGUAY

20 juin 2010 : Porto Alegre (Salgado Filho Intl SBPA) /264mn/ Treinta Y Tres SUTR - Point de cheminement intermédiaire : SBRG (aéroport)

Suite à quelques réglages, nous quittons Porto Alegre en direction de l’Uruguay. Pégase-6 (contrôleur aérien), nous a guidés pour effectuer un « touch and go » sur l’aéroport de Rio Grande (SBRG), et quitter le Brésil. Les pistes de notre destination (Treinta Y Tres SUTR), sont herbeuses et quelques difficultés d’approche ont été habilement résolues par la tour de contrôle ; merci Pégase-6.

URUGUAY ► ARGENTINE

11 septembre 2010 : Treinta Y Tres SUTR /238mn/ Buenos Aires (El Palomar SADP) - Point de cheminement : SUDU (aéroport)

Et voila, c’est reparti pour le Tour du Monde ; nous avons aussi retrouvé nos petits ennuis habituels (entrée en session & liaisons radios), mais l’équipe, imbattable, a vaincu l’adversité. Le survol de l’Uruguay et le passage en Argentine s’est déroulé sans inconvénient ; Vincent3009 nous a bien aiguillés afin d’atterrir convenablement sur l’aéroport de Buenos Aires. Pour nous souhaiter la bienvenue, nous avons eu droit à quelques danses traditionnelles argentines (la simulation est un rêve n’est-ce pas ?...)

ARGENTINE

18 septembre 2010 : Buenos Aires (El Palomar SADP) /237mn/ Coronel Suarez (Brig D Hector Eduardo Ruiz SACZ) - Point de cheminement : SAZJ (aéroport)

Buenos Aires, la ville du tango, où j’ai pu suivre des cours de danse cinq jours d’affilés, et deux jours pour me reposer. Enfin presque, puisque j’ai dû préparer le plan de vol et le remettre aux autorités de l’aéroport d’El Palomar. C’est avec les rythmes argentins en tête que nous décollons. Ce fut un vol tranquille, et nos amis Icare29 et Did95, son copilote, ont pu rattraper leur retard, pris au départ de Buenos Aires. Après l’atterrissage à Coronel Suarez, nous avons pris une collation pour, ensuite, rejoindre notre hôtel où un repos bien mérité nous attendait.

2 octobre 2010 : Coronel Suarez (Brig D Hector Eduardo Ruiz SACZ) /214mn/ Viedma (Gobemador Castello – Antoine de Saint Exupéry SAVV) - Point de cheminement : SA27 (aéroport)

Nous avons décollé de Brig D Hector Eduardo Ruiz, Ajacciocorsica et moi-même, Mokopolo1, pour être rejoints peu de temps après par Icare29 et Aupoil. Depuis le temps que nous survolions les immenses  plaines d’Argentine, nous sommes heureux de rencontrer un massif montagneux le Cerro Tres-Pico ; nous tentons aussi, pour nous distraire, quelques vols rapprochés. L’arrivée à Viedma sur l’aéroport Gobemador Castello s’est bien passé, si ce n’est un décrochage de session dû à – GameSpy. La photo de famille ayant été compromise, j’ai dû faire un petit montage (truquage), pour la fin.

9 octobre 2010 : Viedma (Gobemador Castello - Antoine de Saint Exupéry SAVV) /327mn/ Comodoro Rivadavia (Gen. Enrique Mosconi Intl SAVC) - Points de cheminement intermédiaires : VOR DNY 113.80 MHz / ADF NDB T 280.0 kHz

Voila, nous sommes en Patagonie au sud de l’Argentine. Les nuages de fronts froids étaient au rendez-vous ; parmi les pilotes, Icare29 a dû atterrir d’urgence car son avion présentait quelques signes de faiblesse. Aupoil, ne voulant pas laisser ce pilote seul pour effectuer les réparations, se posa à ses côtés. Nous espérons qu’ils pourront rejoindre le groupe samedi prochain. L’arrivée à Comodoro Rivadavia a été parfaite ; nous profiterons de cette semaine pour effectuer des révisions.

16 octobre 2010 : Comodoro Rivadavia (Gen. Enrique Mosconi Intl SAVC) /361mn/ Rio Gallegos (Norberto Fernandez SAWG) - Point de cheminement : VOR SJU 117.70 MHz

Après un sérieux contrôle de nos bagages à l’aéroport Gen. Enrique Mosconi International, nous avons pu prendre l’air en direction de Puerto San Julian, plus précisément la balise VOR citée ci-dessus. Puerto San Julian est une ville de la province de Santa Cruz, et chef lieu du département de Magallanes ; elle est située en Patagonie au bord de la baie de San Julian, à 279 kilomètres au nord-est de Rio Callegos. Avec l’autorisation de la tour de contrôle de San Julian, nous avons effectué un vol rapproché. Ensuite nous nous sommes dirigés vers Rio Gallegos et l’aéroport Noberto Fernandez. Après l’atterrissage, nous saluons les nouveaux pilotes de cette étape, et buvons un thé bien chaud tout en admirant un coucher de soleil patagonien.

ARGENTINE ► ROYAUME UNI (Îles Malouines)

23 octobre 2010 : Rio Gallegos (Norberto Fernandez SAWG) /403mn/ Mount Pleasant EGYP

Nous sommes partis de Rio Gallegos dans la bonne humeur, malgré les disfonctionnements du radar de la tour de contrôle assuré par Icare29, le décollage des huit avions s’est effectué sans problème. Nous nous sommes fondus dans le bleu immense de l’océan, ainsi que dans la draperie magnifique, et non moins bleutée, du ciel austral, dans l’attente à l’horizon des Îles Malouines. L’aéroport de Mount Pleasant nous a pris en charge à 20 miles nautiques ; nous avions bien besoin de ce guidage car le vent du 280 soufflait entre 15 et 20 nœuds. Il s’ensuivit une arrivée nocturne, conduite de main de maître par notre ami Icare29.

ROYAUME UNI (Îles Malouines) ► ARGENTINE

30 octobre 2010 : Mount Pleasant EGYP /396mn/ Ushuaia Intl Malvine Is. SAWH

Après avoir bu une boisson chaude nécessaire sous cette latitude (-10° à 16h), nous avons effectué un contrôle visuel de nos avions. Nous constatâmes, par la même occasion, un problème de marquage des pistes, immédiatement signalé aux services techniques. Départ sans problème, à l’exception d’un réglage de GPS sur l’avion de Vincent3009 ; puis un temps exceptionnel au-dessus de l’océan. Après environ 1 heure de vol, nous apercevons les côtes de la Patagonie. Un magnifique soleil couchant fut le témoin de notre atterrissage piste 25, où le contrôleur aérien d’Ushuaia (SAWH),  nous avait orienté. Le temps est aussi froid qu’aux Malouines, et la météo nous annonce de fortes chutes de neige pour la semaine à venir. Nous décidâmes donc, de couvrir les moteurs de nos avions à l’aide de bâches protectrices.

CONCLUSION

Les commentaires de ce tour du monde nous renseignent, entre autres choses, sur certains aspects du vol en réseau (soucis de connexion ou entrée en session, problèmes aléatoires de liaisons radios entre les participants, déficiences intempestives de logiciels etc., etc.), qui prouvent, une fois encore, que les méandres de l’informatique n’ont de semblables que ceux du cerveau humain. De ce fait, et au même titre que le Carnet de Vol de Peter Askovich rédigé en 2003 et 2004, ces propos constituent une référence, un point de repère technologique, comme la vidéo historique consacré à Flight Simulator (FS History Video 120 Mo), de Josef Havlik proposé par Jos Grupping sur son site et en bas de page, au lien suivant : http://fshistory.simflight.com/fsh/index.htm. Rappelons qu’Askovich avait, en plus, fait l’objet durant les neuf mois de sa circumnavigation, de nombreuses attaques virales fort courantes au début des années 2000. Voila cinq ans que je travaille, de loin en loin, sur ce type de parcours : Ari Kesäniemi, Peter Askovich, et plus récemment Eddy Belfiore, avec son adaptation audiovisuelle en cours du périple d’Askovich ; ce qui caractérise les auteurs et participants tels que dans le cas présent en réseau, c’est la patience. Nous sommes à cent lieux des sous utilisateurs de Flight Simulator et X-Plane, je précise ceux qui décollent péniblement et se gardent bien d’atterrir grâce à la touche – echap – du clavier, ou encore ceux qui usent et abusent de l’accélération de la vitesse de simulation. Cette grande persévérance, celle d’un horizon semblant éternellement fuyant, mais où les pilotes, aussi virtuels soient ils, savent que la piste du premier départ réapparaîtra tôt ou tard.


Copyright Michel Lagneau 2010


































COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START