Chinese (Simplified) Greek Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

Plan de vols historiques

1937 Les Soviétiques au Pôle Nord sous Flight Simulator / The Soviet Union in North Pole

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Quand bien même Karl Marx (1818-1883), ne croyait certainement pas au Père Noël, et ce, pour des raisons idéologiques, il n’empêche que c’est l’un de ces fervents admirateurs, le camarade Ivan Dimitrievitch Papanine (1894-1986), qui se rendit le premier en avion au Pôle Nord, demeure supposée, parmi d’autres, de l’immortel vieillard à barbe blanche attendu chaque 25 décembre par les chères têtes blondes. En 1937, Ivan Papanine organisa méticuleusement durant une année, et commanda la célèbre expédition Pôle Nord 1. Accompagné de trois scientifiques, Ernest Krenkel (1903-1971), opérateur radio, Evgeni Fedorov, géophysicien et astronome, Piotr Chirchov, hydrobiologiste ; Papanine atterrit le 21 mai de cette année à 20 kilomètres du Pôle, sur la banquise dérivante de l'Arctique dans un quadrimoteur Antonov piloté par Mikhaïl Vodopianov (1899-1980), suivi par trois autres amenant vivres et matériel. L’huile des moteurs, spécialement conçue, restait insensible aux basses températures polaires ; ce qui ne fut pas le cas, durant l’hiver 1941, pour celle utilisée par les Allemands en Russie. Pendant 234 jours, animée d’une foi toute marxiste-léniniste, l'équipe de Papanine procéda à un large éventail d'observations scientifiques, ils seront les premiers à constater scientifiquement, à l’aide de sondages, qu’il n’y a pas de terre aux alentours du Pôle Nord et bien d’autres choses encore. Bien évidemment, ils fêtèrent sur place le 20ème anniversaire de la Révolution russe. Grâce à des liaisons radios régulières, les quatre naufragés volontaires seront récupérés, de justesse, au large de la côte est du Groënland le 12 février 1938 par le brise-glace « Krassine », leur support glacé ne mesurait plus que 50m sur 30… Cette expédition était une première mondiale, tous les membres de l'expédition reçurent le titre de Héros de l'Union Soviétique, ce qui était extrêmement rare avant le deuxième conflit mondial. Ivan Papanine poursuivit une brillante carrière scientifique, et reçut à 9 reprises l’Ordre de Lénine. Papanine est un nom donné à un cap de la péninsule de Taïmyr (nord de la Sibérie), à une montagne en Antarctique, et à une autre sous-marine dans l'océan Pacifique.Précisons avant de poursuivre que l’atterrissage à même la banquise sous Flight Simulator est possible, cette dernière étant plate ; le problème, c’est qu’elle est glissante, aussi, il faut impérativement utiliser un avion pourvu de l’inverseur de poussée (push back – touche F2). De plus, un amphibie s’avère pareillement obligatoire, la Nouvelle Zemble et l’Île Rudolf, escales utilisées par les Russes, ne possédant pas d’aérodrome sous Flight Simulator. Ce dernier bout de terre, l’Île Rudolf, est le dernier point virtuel de ravitaillement en carburant avant la banquise.

Appareil conseillé : Cessna Caravan amphibie

GPS recommandé & repérage en cours de vol sur carte simulateur (longitudes, latitudes).

Moscou (Domodedovo UUDD) /558mn/ Arkhangelsk (Tagali ULAA) /648mn/ Salekhard USDD /221mn/ Balise GPS : ULDD - ADF/NDB (H) ADF AMDERMA (FW) 326.0 kHz /226mn/ Nouvelle ZembleMatochkine Char (localité non présente sous FS9 – amerrissage possible) coordonnées : 73 12 04 N 56 38 42 E /environ 400 mn/ Île Rudolf (amerrissage possible) coordonnées : 80 49 76 N 63 45 65 E

LE POLE NORD

Géographique, magnétique, faîtes votre choix compte tenu que selon mon expérience personnelle, il n’est pas aisé de l’atteindre sous Flight Simulator. La banquise peut être survolée à basse altitude (1000 pieds), et l’atterrissage est, comme je le mentionnais plus haut, possible ; il suffit d’aller plus au Nord à partir de l’Île Rudolf.

Copyright Michel Lagneau 2010








COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START