Chinese (Simplified) Greek Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

Plan de vols historiques

YQUET-Aviation : Un Tour du Monde Français sous Flight Simulator / A French Around the World Tour 3rd Part

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

La première et la deuxième partie sont en pages 1 & 2                                                                                  

                                                                               ALASKA


17 septembre 2011 : Nome PAOM /313mn/ Bethel PABE - Points de cheminement intermédiaires : VOR : ENM → 117.800 Mhz / ADF NDB : CZF → 275.0 KHz

Nous avons quitté Nome (connue par sa fabuleuse histoire sur les chercheurs d’or et de nos jours par ses courses de traîneaux à chiens), pour prendre la direction du delta du Yukon-Kustokwim, nom donné par ses deux fleuves qui l’ont façonné. Nous avons survolé de grandes étendues de toundra, escortés par les jets des nouveaux pilotes venus partager notre étape. Notre ami Bial3281 a apprécié tout particulièrement ces vols rapprochés. Le crépuscule nous a rattrapé rapidement et nous sommes arrivés sur l’aéroport de Bethel à la tombée de la nuit.

24 septembre 2011 : Bethel PABE /356mn/ Cold Bay PACD - Point de cheminement intermédiaire : PATG (aéroport)

Nous décollons sous un ciel chargé et je préfère choisir une altitude de vol de 3500 pieds. Nous traversons la Baie de Bristol connue pour ses saumons rouges et le crabe royal. Le temps s’améliore après 60 nautiques de Bethel (PABE), notre point de départ. Nous pouvons maintenant apprécier la multitude de lacs qui se trouvent dans cette région. Puis nous nous approchons de Cold Bay (Udaamagax en langage aléoutien) qui est un petit village (sa population était de 88 habitants au recensement de 2000, et 76 seulement en 2009). Cold Bay est l'un des principaux centres commerciaux de la péninsule de l'Alaska. Malheureusement pour nous la session a été déconnectée juste avant l’arrivée. A la reconnexion de celle-ci, deux pilotes Ajacorsica et mokopolo1 ainsi que le contrôleur Pégase-6 ont commenté dans la bonne humeur notre ‟ télé portage” sur le tarmac de Cold Bay.

1er octobre 2011 : Cold Bay PACD /255mn/ Nikolski AS IKO - Point de cheminement intermédiaire : ADF NDB : DUT → 283.0 KHz

Trois avions décollent à 21h précises de Cold Bay (PACD). Ce sont les téméraires pilotes du grand froid. Un pilote dès le départ n’a pas trouvé l’itinéraire d’arrivée (certainement à cause de ses instruments gelés). Juste après le décollage nous passons près du "Cold Bay Volcan " (1920m) situé à l’extrémité sud-ouest de la péninsule de l’Alaska. Aujourd'hui, les Iles Aléoutiennes appartiennent toutes à l'État de l'Alaska, à l'exception des « Iles du Commandeur » que nous survolerons dans quelques jours. D’autres pilotes nous rejoignent et nous admirons la beauté du paysage avec sa multitude d’îles presque toutes chapeautés de leurs volcans. Une heure après le départ, nous arrivons à Nikolski AS (IKO). Nikolski Village (12 maisons, 18 Habitants), est situé sur l’Ile d’Umnak. Le volcan Okmok (1073m) domine la région à l’extrémité Est de celle-ci.

8 octobre 2011 : Nikolski AS IKO /293mn/ Adak (PADK) - Point de cheminement intermédiaire : PAAK (aéroport)

Petite difficulté au départ de Nikolski AS (un problème de connexion à la session pour quelques pilotes) et nous nous envolons vers d’autres îles magnifiques qui s’étirent vers l’horizon. Toute une escadrille d’avions (14 appareils, un record de présence pour le tour du monde Yquet Aviation) se côtoient et se disputent les vols rapprochés (difficile vu la différence des types d’appareils). Le vent nous secoue terriblement tout au long du trajet, ce qui est normal à cette latitude. C’est impressionnant de passer entre la mer de Behring et l’océan pacifique nord, juste au-dessus de la fosse des Aléoutiennes. Nous arrivons sur la Station Adak et notre jeune pilote Vincent3009, posé le premier, a assuré le contrôle aérien. Bravo et merci pour ce contrôleur sympa (ayant de nombreux avions à gérer, plus une bonne fièvre).

15 octobre 2011 : Adak (PADK) /377mn/ Casco Cove CGS ATU

C’est sous un vent glacial que nous décollons d’Adak. Nous dévions légèrement sur la gauche de notre plan de vol pour suivre les îles aléoutiennes qui semblent inscrire en lettre de morse, un message inconnu de nous, sur le Pacifique nord. A mi-parcours le temps devient plus brumeux, nous avons une impression d’isolement loin de toute civilisation. La radio reste muette et c’est avec inquiétude que nous cherchons, en vain, un signal. Enfin, à une soixantaine de miles nautiques de Attu Island, nos aiguilles basculent en direction du point demandé (ici le NDB ASY) et c’est avec plaisir que nous entendons le signal en boucle de l’émetteur. Nous apercevons peu après Attu Island, l’île la plus occidentale des Aléoutiennes. Notre approche sur l’aéroport de Casco Cove (ATU) est difficile et nous devons faire un survol des lieux avant de pouvoir nous poser en toute sécurité.

                                                                            ALASKA ►RUSSIE

22 octobre 2011 : Casco Cove CGS ATU /531mn/ Petropavlosk (Yelizovo UHPP)

Après avoir contrôlé nos réservoirs ainsi que nos gouvernes de directions nous décollons d’ATTU Island (ATU) avec un ciel nuageux et un plafond bas. Nous nous sommes permis de voler à basse altitude, sachant que nous survolerons l’océan durant toute l’étape. La même impression d’isolement que nous avons eu la fois précédente est ressentie par les pilotes, aussi, pour tuer la monotonie du trajet nous essayons de nous rapprocher pour réaliser des clichés de proximité. Cet exercice devient vite un plaisir pour notre ami Bial et c’est au fil de multiples figures de ce type, que nous arrivons au-dessus du territoire russe. Les vents soufflants sur Yelizovo nous obligent à envisager la piste 16 R. Après l’accord du contrôleur aérien, nous nous posons dans un froid sibérien.

                                                                          RUSSIE (Iles Kouriles)

5 novembre 2011 : Petropavlovsk (Yelizovo UHPP) /389mn/ Iles Kouriles - Rasshua (WP14) - Point de cheminement intermédiaire : WP15 (aéroport)

Nous partons de Yelizovo pour le survol en deux étapes des îles Kouriles. Nous vérifions nos pleins de réservoirs et à nous l’aventure. Nous dévions de quelques degrés notre cap, côté NE, pour mieux admirer l’île de Honekotan. Elle est située près de l’extrémité nord des Kouriles. La particularité de celle île est unique, elle a deux caldeiras à chaque extrémité. La caldeira sud a une « île dans l’île » et est connue sous le nom de « Tao- Rusyr Caldeira ». Le volcan se nomme Onekotan Krenitsyn et culmine à 1325 m d’altitude. Nous arrivons par l’est sur l’île de Rasshua. Elle mesure 13 km sur 6km environ et couvre une superficie de 67 km2. Rasshua est situé dans le centre des îles Kouriles. La piste d’atterrissage a été aménagée provisoirement par l’armée russe qui a apprécié que notre excursion passe par cet endroit. Malgré quelques difficultés pour atterrir, notre étape c’est réalisée sans aucun problème, tant météorologique que mécanique (sauf un décrochement de ligne « GameSpy » en fin de parcours).

                                                                     RUSSIE (Iles Kouriles) ►JAPON

12 novembre 2011 : Iles Kouriles - Rasshua (WP14) /428mn/ Nakashibetsu RJCN

La piste provisoire que les autorités russes nous ont aménagée provisoirement n’a pas été appréciée par les pilotes du « Tour du monde ». Piste trop juste en longueur et la présence d’arbres gênaient le décollage. Après plusieurs essais nous arrivons, enfin, à partir et nous prenons le cap 258. La seconde partie des îles Kouriles est composée d’îles plus effilées et moins nombreuses, mais avec tout autant de volcans car nous longeons toujours la barrière de feu de l’océan pacifique nord. Le temps est nuageux et parfois brumeux, mais sous ces latitudes nous pouvons considérer cette couverture comme favorable. Nous apercevons l’île japonaise de Hokkaido et nous préparons notre alignement vers l’aéroport de Nakashibetsu , piste 26. 

                                                                                         JAPON

19 novembre 2011 : Nakashibetsu RJCN /292mn/ Odate-Noshiro RJSR - Points de cheminement intermédiaires : VOR : OBE → 109.650 Mhz / ADF NDB : OM → 353 KHz

Nous quittons Nashibetsu (RJCN) sous la neige. Nous roulons prudemment vers le point d’arrêt de la piste 08. Décollage sans problème et à quelques nautiques du départ le temps devient plus clair ce qui nous permet de voir le paysage d’Hokkaido. Hokkaido est la deuxième plus grande île du Japon, elle est entourée par l’océan Pacifique, les mers d’Okhotsk et du Japon. A une quinzaine de nautiques avant de survoler l’océan Pacifique, nous sommes obligés à cause d’importants cumulus de monter à 9500pieds pour passer les sommets volcaniques. Brumes et nuages sont annoncés par la tour de contrôle d’Odate-Noshiro (RJSR), qui nous oblige de respecter une distance de sécurité de 3 à 5 nautiques. Après l’atterrissage nous espérons voir un match de basket avec l’équipe renommée de Noshiro.

26 novembre 2011 : Odate-Noshiro RJSR /317mn/ Fukui RJNF - Points de cheminement intermédiaires : RJSD (aéroport) / VOR : NTE → 111.450 Mhz

Surprise pour les pilotes, le contrôleur aérien Tyto31, nous annonce que nous avons au départ d’Odate-Noshiro (RJSR) un contrôleur au sol, Icare29. C’est une première pour le tour du monde ! Deux personnes pour chaque aéroport. Le japon ne lésine pas pour la sécurité des pilotes de passage dans leur pays. Le départ est ordonné et le décollage réussi. Nous nous engageons au-dessus de la Mer du Japon direction de l’île de Sado où se trouve l’aéroport du même nom. Même sur ce point intermédiaire, la présence d’un contrôle aérien est tenue par notre ami Icare29. Décidément rien ne nous est refusé sur cette étape, le luxe ! Ensuite notre parcours se poursuit avec les merveilleuses couleurs d’un soleil couchant au pays du soleil levant. Notre atterrissage sur Fukui s’est effectué avec facilité, sous la vigilance des deux contrôleurs.

3 décembre 2011 : Fukui RJNF /264mn/ Matsuyama RJOM - Points de cheminement intermédiaires : VOR : YOE → 114.600 Mhz / ADF NDB : KR → 399 KHz

Nous quittons la piste 36 de l’aéroport de Fukui (RJNF) à 21h 15 mn sous un ciel dégagé qui se maintiendra une vingtaine de minutes pour ensuite devenir gris et nuageux. Notre ami CapVince29 en profite pour nous rappeler l’ordre des divers réglages et enclenchements à effectuer sur la planche radio pour passer en vol assisté par le guidage radio NDB, sans le GPS. Nous passons au-dessus de l’aéroport de Kansai construit sur une île artificielle. Encore quelques montagnes à survoler et nous descendons sur la ville de Matsuyama. Nous avons eu beaucoup de difficultés pour rester sur le réseau GameSpy, au départ comme à l’arrivée.

                                                                   JAPON ►COREE DU SUD

10 décembre 2011 : Matsuyama RJOM /283mn/ Gimhae (Gimhae Intl RKPK) - Points de cheminement intermédiaires : VOR : KUE → 112.800 Mhz / ADF NDB : VC → 393 KHz

L'écoute radio est difficile, le son est faible et nous devons être prudents pour le décollage. Nous continuons notre vol au-dessus de l'île de Honshῡ. La traversée de la mer intérieure de Seto est magnifique et nous arrivons sur l'île Kyῡshῡ, puis nous traversons le détroit de "Tsushima Trough" qui nous amène en Corée du Sud. La radio est muette pour quelques pilotes mais c'est dans la bonne humeur que nous nous posons à Gimhae Intl (RKPK).

                                                            COREE DU SUD ► COREE DU NORD

17 décembre 2011 : Gimhae (Gimhae Intl RKPK) /296mn/ Pyong Yang (Sunan ZKPY) - Points de cheminement intermédiaires : VOR : CHJ → 110.500 Mhz / VOR : NCN → 113.800 Mhz

Une journée ensoleillée éclaire l'aéroport de Gimhae Intl(RKPK) et les préparatifs se déroulent agréablement. Notre ami Icare29 a même l'impression que son vol se déroulera sans ennui technique. Nous nous trouvons au-dessus de régions contrastées par une suite de montagnes enneigées, vallées sinueuses et côtes attrayantes où se profilent à l'horizon quelques îles. Pendant cette étape la confidence est de mise et notre ami Aupoil en profite pour nous dire combien sa présence dans l'aéroclub Yquet a été agréable (ses projets l'obligent malheureusement à sacrifier quelques passions). A l'unisson l'équipe fait corps pour espérer que dans un avenir proche il aura ou pourra peut-être avoir la possibilité de revoler avec nous. Icare29 en fin d'étape est grandement étonné qu'aucun ennui (radio ou moteur ) ne se soit produit (aurait-il trouvé la solution ? Croisons les doigts). Nous rangeons nos avions sur l'aéroport de Sunan (ZKPY) qui est impressionnant par son étendue (environ dix minutes pour arriver au tarmac).

                                                COREE DU NORD ► REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

7 janvier 2012 : Pyong Yang (Sunan ZKPY) /314mn/ Qingdao (Liuting ZSQD) - Point de cheminement intermédiaire : ZSYT (aéroport)

Après les fêtes de fin d'année, nous reprenons les airs en direction de la chine. Au départ le sol est enneigé. Nous quittons la province de Pyongyang en Corée du Nord pour traverser la mer jaune. Nous avons environ 200 nautiques (54 minutes) à parcourir au-dessus de la mer, avant d'apercevoir les premières côtes de la province de Shandong en Chine. Nous sommes gênés par de brutales variations climatiques (vents cisaillants et un brouillard épais sur la plaine de Qingdao). L'approche a dû se faire par GPS sur la piste 35 de l’aérodrome de  Qingdao. Après quelques angoisses à l'atterrissage, nous nous sommes rendus au tarmac. Ensuite contrôle de nos avions et collations chaudes pour les pilotes.

                                                               REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

14 janvier 2012 : Qingdao (Liuting ZSQD) /310mn/ Shangai (Hongqiao ZSSS) - Point de cheminement intermédiaire : VOR : XJT → 117 Mhz

Nous partons de Liuting (ZSQD) avec un temps légèrement brumeux à 15h 40. Arrivés à une hauteur de vol de 4500 pieds nous pouvons voir, sur notre droite, toute la baie de Jiaozhou Wan. Ensuite notre plan de vol nous fait passer au-dessus de la Mer Jaune pendant environ 45minutes. Les discussions fusent durant ce passage au sujet du nouveau Microsoft Flight en réseau. Enfin nous approchons des côtes en direction de Shanghai et face à nous, nous apercevons le grand fleuve Yangtsé. C'est le plus long fleuve d'Asie, et le troisième au monde. De sa source, sur le plateau du Tibet à son embouchure sur la Mer de Chine orientale, il parcourt entre 5200 km et 5500 km (Informations différentes, suivant les sites web!!?). La ville de Shanghai est construite sur un vaste delta (que nous survolons en partie) et est coupée par la rivière Huangpu. Nous sommes impressionnés par cette mégapole de plus de vingt-trois millions d'habitants. Notre ami Vincent ayant pris de l'avance pour se poser sur l'aéroport de Hongqiao (ZSSS) s'est empressé de gravir les marches de la tour de contrôle pour faciliter notre atterrissage.

21 janvier 2012 : Shangai (Hongqiao ZSSS) /332mn/ Fuzhou (Changle ZSFZ) - Points de cheminement intermédiaires : VOR : AND → 114.800 Mhz / ADF NDB : PK → 275 KHz

La météo de Hongqiao nous annonce un temps brumeux et nuageux à partir de 4500 pieds. Nous nous regroupons au point d'arrêt piste 36 et prenons l’air en direction de la province de Zhejiang. Très vite nous entrons dans d'épais stratocumulus, ce qui nous oblige à surveiller nos instruments et à corriger fréquemment notre altimètre. La région de Zhejiang est couverte de moyennes montagnes avec de nombreuses gorges profondes. Nous survolons ensuite la province de Fujian. Le ciel se dégage de ses nuages, ce qui nous permet d'apercevoir les côtes de la Mer de Chine Orientale avec ses nombreuses îles. A environ huit nautiques de l'aéroport de Changle (ZSFZ) le plafond est à nouveau très bas et c'est avec prudence que nous parvenons à nous poser piste 21. Cette étape 57 se résume en deux mots : vigilance & sensations.

28 janvier 2012 : Fuzhou (Changle ZSFZ) /389mn/ Hong Kong (Hong Kong Intl VHHH) - Points de cheminement intermédiaires : VOR : SWA → 112.600 Mhz / VOR : SMT → 114.800 Mhz

Nous partons assez vite de Changle (ZSFZ) car la météo s'annonce mauvaise (Pluie abondante et plafond bas). Dès le début de notre ascension nous sommes obligés de monter à 7500 pieds. Durant les vingt premiers nautiques, nous ne pouvons pas distinguer le sol. Le seul repère que nous ayons est le VOR (SWA) indiqué par l'aiguille de notre instrument de bord. Heureusement pour nous, avant d'arriver au-dessus de la province de Guangdong le ciel se débarrasse de ses nuages. La suite du trajet nous permet d'observer les nombreux estuaires qui bordent la côte. Le vol s'effectue (pour les trois pilotes) avec aisance jusqu'à la "Région administrative spéciale de Hong Kong". Nous atterrissons sur l'aéroport de Hong Kong Intl (ZHHH) sous les rayons du soleil qui illuminent le bout de la piste 25R.

                                  REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE ► REPUBLIQUE DE CHINE (Taiwan)

14 février 2012 : Hong Kong (Hong Kong Intl VHHH) /329mn/ Archipel de Penghu (Magong AB RCQC) - Point de cheminement intermédiaire : VOR : SWA → 112.600 Mhz

C'est sous un peu de brouillard que nous quittons Hong Kong. Ville magnifique, avec pour environnement ses nombreuses baies et îles, qui restera gravée (parmi tant d'autres) dans les souvenirs du "Tour du monde". Nous admirons également les villes côtières de Shanwei et Shantou. Puis nous passons au-dessus des îles de Nan'ao pour nous diriger vers l'archipel de Penghu à Taïwan et nous poser, de nuit, sur l'aéroport de Magong AB. 

                                                           REPUBLIQUE DE CHINE (Taiwan) ► PHILLIPINES

21 février 2012 : Archipel de Penghu (Magong AB RCQC) /307mn/ Laoag (Laoag Intl RPLI) - Point de cheminement intermédiaire : RCKH (aéroport)

Nous quittons à l'heure prévue l'archipel de Penghu et traversons la mer de chine pour survoler les villes taïwanaises de Yongkang et Cianjhen. Nous passerons seulement au-dessus de deux comtés (Tainan et Kaohsiung) sur les 23 qui composent le pays. Puis nous quittons la République de Chine en passant entre la Mer de Chine Méridionale et la Mer des Philippines (Balintang Channel & Babuyan Channel). Nous longeons les côtes ouest des Philippines pour nous poser à Laoag.

                                                                                      PHILLIPINES

28 février 2012 : Laoag (Laoag Intl RPLI) /252mn/ Manilles (Ninoy Aquino Intl RPPL) - Points de cheminement intermédiaires : RPUQ (aéroport) / RPUR (aéroport) / RPLV (aéroport)

Nous nous regroupons tous en bout de la piste 19 de l'aéroport de Laoag Intl (RPLI) et décollons les uns à la suite des autres, dès que celle-ci est dégagée par l'annonce du pilote précédent. Des Philippines, nous ne survolerons que l'île la plus vaste et la plus septentrionale, qui a pour Capitale Manille. C'est un pays constitué d'un archipel de 7107 îles (Seulement 2000 sont habitées). L'atterrissage sur l'aéroport s'est effectué sans l'aide du contrôle aérien, ce qui permet à chaque pilote de se discipliner pour signaler aux autres la piste choisie et de respecter la distance de sécurité entre chaque avion. Conclusion: bravo, très bonne arrivée sur le tarmac.

6 mars 2012 : Manilles (Ninoy Aquino Intl RPPL) /316mn/ Puerto Princesa RPVP - Points de cheminement intermédiaires : RPUM (aéroport) / XCN (aéroport)

Adieu Manille, nous partons en direction de « Mindoro Island » et « Busuanga Island », nous apprécions toute la beauté de l'archipel des Philippines. 200  nautiques après, nous arrivons à la verticale de  la ville de Puerto Princesa à Palawan. Elle est délimitée au nord par la municipalité de San Vicente et Roxas, au sud par la municipalité de Arbolan. Son côté ouest fait face à la mer de Chine méridionale et sa côte orientale à la mer de Sulu. Après l'atterrissage sur l'aéroport de Puerto Princesa, nous confions nos avions au personnel technique pour une révision générale.

                                                                       PHILLIPINES ► MALAISIE

13 mars 2012 : Puerto Princesa RPVP /330mn/ Tawau WBKW - Point de cheminement intermédiaire : WBKS (aéroport)

Le service technique de l'aéroport de Puerto Princesa après un contrôle minutieux de nos avions, nous souhaite une bonne continuité pour notre tour du monde. Nous partons pour traverser la Mer de Sulu sur une distance de 230 nautiques et survolons la très belle île de Damai pour arriver, ensuite, sur notre point d'intersection de Sandakan (WBKS) en Malaisie. Nous prenons le cap en direction de Tawau en bordure de la Mer des Célèbes. Son aéroport est facile d'accès et c'est avec plaisir que nous nous posons en une file disciplinée sur la piste 24.

                                                                         MALAISIE ► INDONESIE

20 mars 2012 : Tawau WBKW /346mn/ Balikpapan (Sepinggan WALL) - Points de cheminement intermédiaires : WALX (aéroport) / WALQ (aéroport)

De l'île de Bornéo, nous ne longeons que le côté Est. Nous survolons la mer des Célèbes et le détroit de Macassar. Trajet relativement tranquille, sans turbulences ou nuages, une visibilité parfaite pour l'aviation. Proche de notre destination, nous apercevons la belle ville de Balikpapan tout en nous dirigeant vers son aéroport Sepinggan (WALL). Pendant cette session de nombreux vols rapprochés et acrobatiques ont été effectués par les pilotes Did-95 & Cptvinc29.

                                                                                     INDONESIE

27 mars 2012 : Balikpapan (Sepinggan WALL) /327mn/ Mandai (Hasanuddin WAAA) - Point de cheminement intermédiaire : WAWT (aéroport)

Pendant notre séjour sur l'île de Bornéo, nous avons fait, avec les techniciens, une révision complète des trains d'atterrissage. Nous quittons l'aéroport de Sepinggan (WALL) pour traverser le Détroit de Macassar (149 miles nautiques) en direction de l'île de Célèbes (Sulawesi). Presque immédiatement, nous sommes obligés de monter à une altitude de 10 000 pieds (3000m) à cause des sommets élevés qui longent le centre du pays. Bien sûr, des turbulences accompagnent notre ascension. Une fois arrivés à la verticale de l'aéroport de Pongtiku (WAWT), nous descendons très lentement vers la ville de Mandai pour nous poser sur l’aéroport de Hasanuddin (WAAA).

3 avril 2012 : Mandai (Hasanuddin WAAA) /349mn/ Denpasar (Bali Intl WADD) - Point de cheminement intermédiaire : VOR : MTM → 114.500 Mhz

Un trajet de 190 nautiques au-dessus de Flores Sea et une partie de la Mer de Bali nous attend pour cette étape. Nous vérifions nos instruments, la réserve de carburant ainsi que la bonne réception-émission des transmissions radio, ceci pour rompre la monotonie en début de vol au-dessus des mers. Notre ami Tyto31 après une centaine de miles nautiques a subi une avarie au moteur droit. Après l'application de quelques procédures de démarrage en vol et des gouttes de sueur, celui-ci a bien voulu repartir. Environ une heure de vol après le départ nous survolons l'île de Lombok et son volcan, le Rinjani. Enfin, nous apercevons la province de Bali et sur notre droite la capitale Denpasar. Nous profitons d'un temps très clair pour atterrir sur l'aéroport de Bali Intl (WADD). Nous profiterons de cette semaine pour faire un contrôle complet de nos moteurs Pratt & Whitney de 1050 cv.

10 avril 2012 : Denpasar (Bali Intl WADD) /373mn/ Cilacap (Tunggug Wulung  WIHL) - Points de cheminement intermédiaires : WARA (aéroport) / ADF NDB : OF → 270 KHz

Nous constatons que nos moteurs ont un agréable "bruit de révision" et c'est avec assurance que nous quittons l'île de Bali, pour aller sur celle de Java en Indonésie. Nous survolons d'abord la partie orientale de Java où nous attend le volcan de Wilis (2563m), puis nous passons au-dessus de la ville de Malang (1 175 282 Hab.). Dans la partie centrale, nous pouvons admirer les volcans de Merbabu (3145m), Merapi (2968m), Telomoyo (1894m) et le sumbing (3371m) en fond sur la photo (en bas à droite). A l'arrivée nous prenons le côté Océan Indien pour nous aligner sur la piste 31 de l'aéroport de Tunggul Wulung (WIHL).

17 avril 2012 : Cilacap (Tunggug Wulung  WIHL) /460mn/ Bengkulu (Fatmawati Soekarno WIPL) - Points de cheminement intermédiaires : WIHH (aéroport) / WIPD (aéroport)

Nous sommes partis de bonne heure (5h 20mn, heure locale) de Tunggul Wulung (WIHL) et 50mn après, nous survolons la ville de Jakarta. Ensuite nous passons le "Détroit de Sonde", (passage de l'île de Java à celle de Sumatra). Jusqu'à Bengkulu, ville de destination de notre étape, nous resterons dans la partie sud de Sumatra. A environ quarante nautiques de l'arrivée, nous pouvons admirer sur notre droite quelques volcans, dont les plus importants sont, le Dempo (3173m) et le Patah (2750m). Nos avions subissent d'importantes turbulences dans cette région. Nous nous sommes posés sur la piste 31 de Fatmawati Soekarno (WIPL) et avons été accueillis, en soirée par des danses de Sumatra.

24 avril 2012 : Bengkulu (Fatmawati Soekarno WIPL) /389mn/ Pinang Sore WIMS - Points de cheminement intermédiaires : WIPU (aéroport) / VOR : PDG → 116.400 Mhz

Nous quittons Fatmawati Soekarno (WIPL) à 14h (heure locale) pour nous permettre de profiter au mieux d'un temps clair, car la météo régionale nous a annoncé des orages sur les villes de Padang et Pariaman vers les 15h. Notre étape se déroule entre la chaîne de volcans, sur notre droite, et à gauche le Détroit de Mentawai. Nous avons pu observer le Mount Kerinci, (3805 m, le plus haut volcan d'Indonésie). Il est entouré par la forêt luxuriante du Parc National Kerinci Seblat, qui abrite le tigre et le rhinocéros de Sumatra. Peu après des cumulo-nimbus prennent possession du ciel, comme annoncé. A 130 miles nautiques de l'arrivée nous sommes passés près du Lac Maninjau, sur notre droite. Nous approchons de L'aéroport de Pinang Sore (WIMS) avec un temps idéal pour un bon atterrissage.

                                                                  INDONESIE ►THAILANDE

1er mai 2012 : Pinang Sore WIMS /431mn/ Nakhon Si Thammarat VTSF - Points de cheminement intermédiaires : VOR : MDN → 113.000 Mhz / ADF NDB : TR → 248 KHz

L'aéroport de Pinang Sore (WIMS) nous souhaite un bon voyage et nous avertit que des changements de météo imprévus sont à craindre. Peu après notre départ nous apercevons encore quelques volcans, puis nous survolons l'impressionnant lac de Toba et l’île de Samosir formée à la suite de l'explosion d'un volcan (il y a 75 000 ans). Ensuite, nous passons entre le détroit de Malacca et la mer d'Andaman en direction de la Thaïlande. Nos appareils sont soumis à de fortes contraintes causées par des vents de cisaillement ; un de nos amis nous fait part de ses doutes quant à la résistance de son avion en pareilles circonstances. Juste avant les côtes de la thaïlande apparait l'île de Pulau Langkawi ; les difficultés pour l'atterrissage sur l'aéroport de Naklon Si Thammarat (VTSF) seront commentés, ce soir, autour d'un bon Sato.

                                                                                THAILANDE

8 mai 2012 : Nakhon Si Thammarat VTSF /332mn/ Bangkok (Bangkok Intl VTBD) - Points de cheminement intermédiaires : ADF NDB : PCK → 320 KHz / ADF NDB : HN → 213 KHz

Nous quittons l'aéroport de Naklon Si Thammarat (VTSF) avec un temps ensoleillé, ce qui nous permet de profiter de la beauté de l'archipel du Parc National Marin des îles Ang Thong et du passage au-dessus du Golf de Thaïlande. Mais un temps orageux nous a surpris aux environs de Muang Prachuap Khiri Khan jusqu'à notre arrivée sur la ville de Bangkok. Nous avons été fortement secoués par des vents violents nous obligeant à être vigilants pour notre atterrissage sur Bangkok Intl (VTBD).

                                                                       THAILANDE ► BIRMANIE

15 mai 2012 : Bangkok (Bangkok Intl VTBD) /319mn/ Rangoon (Yangon Intl VYYY) - Points de cheminement intermédiaires : VOR : KPS → 114.500 Mhz / VYYE (aéroport)

Nous débutons notre vol sous un ciel couvert et orageux. Nous avons, malgré cette météo, l'autorisation de décoller de Bangkok Intl (VTBD) et de suivre notre plan de vol, en direction de Rangoon en Birmanie. Nous survolons la mégapole de Bangkok (11 100 000 Hab.) et nous prenons le cap 292 pour Kamphaeng Saen. Nous sommes secoués par des vents ascendants violents. Notre amis Bial3281 a eu un arrêt du moteur droit suite à une pression d'huile trop importante. Le temps que la pression redevienne normale, et après un redémarrage du moteur en vol, son King Air 350 a pu se stabiliser pour continuer l'étape (Ouf !). Après cela, nous survolons une partie de la Mer d'Andaman, le Golf de Martaban, et nous arrivons vers l'aéroport de Yangon Intl (VYYY). Nous prenons la piste 3 pour notre atterrissage.

                                                                        BIRMANIE ► BANGLADESH

22 mai 2012 : Rangoon (Yangon Intl VYYY) /412mn/ Chittagong (Shah Amanat Intl VGEG) - Points de cheminement intermédiaires : ADF NDB : TD → 270 KHz / ADF NDB : CB → 396 KHz

L'aéroport de Yangon (Rangoun) nous autorise à décoller à 6h 15mn (heure locale). Nous longeons la rivière Bago avant de traverser la région d'Ayeyarwady. Ensuite nous survolons la région de l'Arakan, qui est bordée, côté Est, par la chaîne du même nom dont le point culminant est à 3 063m et à l'Ouest par le Golfe du Bengale. A cet endroit nous avons des vents assez conséquents, qui ont pour conséquence de secouer fortement nos King Air 350. Ces vents nous accompagnent jusqu'à Chittagong. Après un atterrissage relativement facile nous sommes cordialement invités à une soirée théâtre de marionnettes.

                                                                              BANGLADESH ► INDE

29 mai 2012 : Chittagong (Shah Amanat Intl VGEG) /347mn/ Baghdogra (Baghdogra AB VEBD) - Points de cheminement intermédiaires : VOR : AAT → 116.100 Mhz / VERU (aéroport)

Nous quittons Chittagong, la seconde ville du Bangladesh et la grande embouchure de la Karnaphulî qui permet à la ville d'être le premier port du pays. Par rapport aux étapes précédentes, nous passons au-dessus d'une grande plaine où la culture est reine et de nombreuses fermes agricoles pointillent ce paysage sans relief. Nous survolons des villes importantes (Dacca la capitale du Bangladesh avec 15 millions d'habitants et Rangpur, 2,5 millions d'habitants). Nous traversons le grand fleuve Brahmapoutre et nous nous posons à Baghdora près des contreforts himalayens.

                                                                                    INDE ► NEPAL

5 juin 2012 : Baghdogra (Baghdogra AB VEBD) /367mn/ Nepalgunj VNNG - Points de cheminement intermédiaires : VOR : KTM → 112.300 Mhz / ADF NDB : BHP → 295 KHz

Aujourd'hui, nous survolons le pays le plus contrasté en reliefs au monde, le Népal. Nous traversons ce pays d'Est en Ouest et la grande chaîne himalayenne se situe sur notre droite. Dès les premiers miles nautiques, nous apercevons L'Everest (8848m), ensuite le Shishapangma (8027m) puis nous arrivons à la verticale de la capitale du Népal, Katmandou. Depuis le départ de Bagdogra (Bengale occidental), nous avons la chance d'avoir un temps clair et nous pouvons admirer les villages encastrés dans des vallées profondes ou accrochés aux pentes de celles-ci. Entre Katmandou et Nepalgunj (notre destination) nous voyons le Dhaulagiri (8167m), l'Annapurna ( 8091m) et le Manaslu (8163m). Nous atterrissons difficilement sur la piste 26 de l'aéroport de Nepalgunj (VNNG) à cause d'une visibilité restreinte, causée par le brouillard.

                                                                                      NEPAL ► INDE

12 juin 2012 : Nepalgunj VNNG /275mn/ New Delhi (Indira Gandhi Intl VIDP) - Points de cheminement intermédiaires : VNSK (aéroport) / VNMM (aéroport) / VI39 (aéroport)

Le ciel est brumeux et chargé d'humidité cette après-midi, avant le décollage de l'aéroport de Nepalgunj (VNNG). Nous n'avons pas besoin de chauffer nos moteurs, parce qu'avec le climat subtropical qui règne ici, la chaleur dépasse les 40°. En prenant de l'altitude, nous admirons les contreforts de l'Himalaya, juste avant de quitter le Népal pour l'Inde. Notre ami Ajacorsica attire notre attention sur le fait que Flight Simulator X a bien respecté le réalisme autant sur les paysages que sur les différentes nuances du ciel et de ses nuages. Nous parcourons les 274,6 mn de l'étape sans ennuis et nous nous posons sur la piste 28 de l'aéroport Indira Gandhi Intl (VIDP) à New Delhi. En soirée nous nous sommes laissés ravir par la belle Anoushka Shankar, virtuose du sitar.

                                                                                   INDE ► PAKISTAN

19 juin 2012 : New Delhi (Indira Gandhi Intl VIDP) /204mn/ Rahim Yar Khan (Sheikh Zayed OPRK) - Points de cheminement intermédiaires : VOR : LKA → 114.000 Mhz / VIBK (aéroport)

La météo en début d'étape est capricieuse (ciel laiteux, puis clair ou nuageux). Il faut prendre de l'altitude (entre 6500 & 8500 pieds) pour voler dans des conditions satisfaisantes. Environ 100 miles nautiques après la ville de New Delhi, nous passons au-dessus d'un Etat Indien, le Rajasthan. Nous commençons à apercevoir des zones où la terre est gravement déboisée et sèche, Nous passons à hauteur de la ville de Bîkâner (Point de changement de cap). C'est la détente pendant une bonne partie du vol, à part quelques secousses de vents ascendants. Nous choisissons la piste 19 de l'aéroport de Rahim Yar Khan. La visibilité est claire et c'est avec facilité que nos avions nous posent en douceur sur le tarmac (mais nous ferons quand même une révision, cette semaine, par le service technique).

                                                                                          PAKISTAN

26 juin 2012 : Rahim Yar Khan (Sheikh Zayed OPRK) /340mn/ Panjgur OPPG - Points de cheminement intermédiaires : ADF NDB : JA → 232 KHz / ADF NDB : KH → 405 KHz

Nous quittons la ville de Rahim Yar Khan pour passer au-dessus des zones désertiques du Pakistan, le plateau du Cholistan. Nos avions survivrons à cette épreuve. Nous faisons confiance au sérieux de la révision à l'aéroport de Sheikh Zayed (OPRK).  Nous en avons la preuve car le Saab 340B de notre ami Icare29 a été interdit de décollage. Pour passer ce plateau nous sommes obligés de nous caler à 8500 pieds et de ce fait, nous subissons quelques turbulences. Une fois la région passée, nous amorçons notre descente sur le district de Panjgur pour nous poser sur l'aéroport du même nom Panjgur (OPPG).          

                                                                        PAKISTAN ► SULTANA D’OMAN

3 Juillet 2012 : Panjgur OPPG /381mn/ Mascate (Seeb Intl OOMS) Point de cheminement intermédiaire : OIZC (aéroport)

Aujourd'hui nous quittons le Pakistan pour le Sultanat d'Oman, suite au décollage de l'aéroport de Panjgur (OPPG) nous survolons le désert. Notre ami Cptvince29 a préféré prendre un avion (Dassault Rafale) correspondant à un accompagnement sécurisé pour cette étape. Les vols rapprochés sont effectués par le pilote avec adresse. Après le point d'intersection de Konarak (OIZC), nous traversons le Golfe d'Oman. A part quelques petites turbulences le climat est propice pour la traversée de celui-ci. Le contrôle de l'aéroport de Muscat Intl (OOMS) nous prévient que les vents sont variables à proximité des pistes. Nous essayons de maintenir le cap pour la piste 26 et nous nous sommes posés sans incidents.

                                                                             SULTANA D’OMAN ► QATAR

10 juillet 2012 : Mascate (Seeb Intl OOMS) /381mn/ Doha (Doha Intl OTBD) - Point de cheminement intermédiaire : OMAD (aéroport)

Nous décollons pour survoler à nouveau les grandes étendues sablonneuses de la région des Emirats en direction de la ville d'Abou Dabi, capitale de l'Emirat du même nom et également des Emirats arabes unis. Malheureusement nous n'avons pas pu voir la tour -Capital Gate- d'Abou Dabi. Ensuite nous survolons une partie du Golfe Persique ou Golfe Arabique (Polémique) où nous avons pu apercevoir quelques plateformes pétrolières. A environ 80 nautiques avant l'arrivée sur l'aéroport de Doha Intl (OTBD) nous avons subis des vents tournants si bien que nous déciderons de choisir notre piste d'atterrissage seulement à l'approche de celui-ci. C'est à 10 nautiques de Doha Intl au Qatar que nous choisissons de nous poser sur la piste n°34. Ce soir nous remettrons nos avions aux techniciens pour un contrôle et nettoyage complet de nos moteurs par crainte que nos turbopropulseurs sensibles au sable, soient endommagés.

                                                                                   QATAR ►KOWEIT

17 juillet 2012 : Doha (Doha Intl OTBD) /309mn/ Koweït City (Kuwait Intl OKBK) - Points de cheminement intermédiaires : OBBI (aéroport) / OERM (aéroport)

Nous nous rendons aux ateliers pour récupérer nos avions révisés. Nous vérifions la check-list en attendant l'autorisation de partir, celle-ci reçue, nous alignons nos appareils en début de piste pour effectuer le décollage. Nous laissons la ville de Doha pour nous glisser, après quelques miles nautiques, dans un ciel brumeux. Nous passons la belle île de Bahreïn et mettons le cap sur l'autre point d'intersection, l'aéroport d'AL Mish AB. Après cette étape au-dessus des côtes du golfe Persique nous nous approchons de Koweït. Nous choisissons la piste 15 R et 15L pour atterrir sur Kuwait Intl (OKBK).

                                                                                       KOWEIT ►IRAK

11 septembre 2012 : Koweït (Kuwait Intl OKBK) /320mn/ Bagdad (Bagdad Intl ORBI) - Points de cheminement intermédiaires : OR0V (aéroport) / OR1B (aéroport)

Suite à ce mois de vacances d'août, nous reprenons notre tour du monde avec entrain. C'est de Koweït Intl (OKBK) que nous commençons notre étape. Nous nous permettons quelques vols en formation au-dessus d'un paysage contrasté par les régions désertiques ou verdoyantes de l'Irak. L'étape a pour destination l'aéroport de Bagdad Intl (ORBI). Pas de problème d'encombrement pour nous poser, nous avons deux pistes (33L & 33R) à notre disposition.

                                                                                       IRAK ►SYRIE

 18 septembre 2012 : Bagdad (Bagdad Intl ORBI) /127mn/ Jableh (Bassel Al-Assad Intl OSLK) - Points de cheminement intermédiaires : Z16L (aéroport) / OSPR (aéroport)

Nous décollons de la piste 15 de l'aéroport de Bagdad Intl (ORBI) pour survoler la partie la plus désertique de l'Irak et nous rendre en Syrie, juste avant la ville de Palmira (OSPR). Nous admirons les variances de couleurs qui se dessinent sur le sable. La chaleur est étouffante et nous souhaitons que nos moteurs tiennent. Durant toute l'étape nous avons eu un vent frontal d'environ 15 nœuds venant du 285. C'est au crépuscule que nous approchons de Jableh en Syrie. Nous atterrissons sur la piste 35 de Bassel Al-Assad Intl (OSLK).   

                                                                                    SYRIE ►TURQUIE

25 septembre 2012 : Jableh (Bassel Al-Assad Intl OSLK) /416mn/ Milas-Bodrum (Bodrum LTFE) - Point de cheminement intermédiaire : LTAI (aéroport)

Après notre décollage, à 15 nautiques nous apercevons l'île de Chypre, plus exactement la péninsule du Karpas. Nous passons ensuite en Turquie et au point d'intersection (LTAI) nous survolons la ville d'Antalia, pour longer ensuite le Mont de Bey Daglari (3069m) et le parc national du même nom. Arrivée tumultueuse à Bodrum (cause Game Spy).

                                                                              TURQUIE ► MACEDOINE

2 octobre 2012 : Milas-Bodrum (Bodrum LTFE) /218 mn/ Ohrid LWOH - Point de cheminement intermédiaire : LGLM (aéroport)

Après les préparatifs de départ et le plein des réservoirs, nous quittons l'aéroport de Bodrum (LTFE) et la Turquie pour survoler quelques îles grecques. Nous arrivons en Grèce par "l'Agio Oros" en Macédoine où domine le mont Athos (2030m), quelques turbulences se font sentir. Peu après nous apercevons la ville de Thessalonique, ensuite nous prenons le cap 287 en direction de l'aéroport d’Ohrid (LWOH). Après l'atterrissage sur la piste 20, facilité par un temps clair, nous alignons nos appareils avec soin.

                                                                                   MACEDOINE ►ITALIE

9 octobre 2012 : Ohrid LWOH /389mn/ Rome (Fiumicino LIRF) - Points de cheminement intermédiaires : LIBD (aéroport) / LIRL (aéroport)

Après quelques minutes d'attente, nous décollons piste 20 de Ohrid (LWOH) en Macédoine. Le contrôle nous annonce une météo sans caprice (vent du 153, vitesse 8 nœuds / plafond nuageux à 8300 pieds / turbulences moyennes à faibles). Nous partons en direction de Bari sur la côte adriatique. 40 miles nautiques plus loin nous apercevons sur notre gauche l'île d'Ischia protégeant l'extrême droite de la baie de Naples. 15 nautiques après la ville de Latina, nous nous dirigeons sur l’ADF NDB (LI) 354 Khz pour nous poser sur la piste 16L ou 16R, sans encombre.

                                                                                      ITALIE ►FRANCE

16 octobre 2012 : Rome (Fiumicino LIRF) /498mn/ Muret-Lherm LFBR - Points de cheminement intermédiaires : LFKJ (aéroport) / LFMZ (aéroport)

Voilà l'étape finale de ce tour du monde qui a commencé début septembre 2009 pour finir sur la 125ème étape. Donc, départ de Fiumicino (LIRF) pour Muret L'herm (LFBR). Nous passons au-dessus de la Corse et changeons de cap vers Ajaccio pour longer sur notre droite la côte méditerranéenne. Le climat s'améliore et nous apercevons les îles d'Hyères. Nous passons la ville de Narbonne et nous nous retrouvons dans notre espace aérien pour, quelques miles nautiques après, atterrir sur à Muret. Une foule de passionnés nous attend et c'est avec beaucoup de joie que nous rejoignons nos proches (Il faut bien se la jouer). Je remercie les membres de l’aéroclub "YQUET-aviation" qui ont participé à cette aventure et par là même contribué à la réussite de ce Tour du Monde. Nous avons découvert des endroits magnifiques qui nous ont poussé, quelques fois, à programmer d'autres excursions. Je remercie notre ami Pierre (Ajacorsica) de sa présence assidue lors de ce long voyage. Je n'oublie pas notre ami Pierre Goffin (Fougasse) qui a eu l'idée et préparé les premiers plans de vol et vidéos pour que cette aventure "WT" (World Tour) puisse se réaliser au sein d’YQUET-Aviation.

                                                                                    CONCLUSION

Partis précisément le vendredi 5 septembre 2009 de Toulouse Muret-Lherm LFBR, Paul Valente, Pierre Goffin et de nombreux accompagnateurs en réseau sont de retour à leur point de départ en ce mardi 16 octobre 2012. Ces trois années de circumnavigation constituent, à ce jour et à ma connaissance, le tour du monde aérien virtuel le plus long jamais entrepris et mené à son terme. Il n’y manque que l’Afrique et l’Australie, cette dernière ayant fait l’objet d’un vol en réseau d’YQUET-Aviation il y a quelques mois. Les commentaires, patiemment écrits par Paul Valente, sont d’un intérêt pédagogique à conseiller aux collégiens et lycéens ; oserais-je me répéter ? L’approche encyclopédique sous Flight Simulator. Vous trouverez sur le Blog YQUET-Aviation / Catégories / Tour du Monde, les cartes, plans de vol pour Flight Simulator X et photographies de ce voyage. 

                                                                                                                                         Copyright   Michel Lagneau 2012

 
COM_PAYPLANS_LOGGER_CRON_START